AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Ven08012014

Last updateVen, 01 Aoû 2014 12pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique Centrale Taux de croissance à deux chiffres au Congo

Taux de croissance à deux chiffres au Congo

Le gouvernement mise sur les parcs agro-industriels - Le gouvernement est convaincu d'atteindre en 2014 un taux de croissance à deux chiffres, a commenté la Troïka stratégique au cours de sa réunion hebdomadaire du lundi 10 février.

Elle fonde son optimisme sur « les estimations préliminaires de la croissance en 2014, sur la base de la prolongation des résultats réalisés en 2013, qui sont établies à 9,5% contre une prévision de 10,4% retenue dans le cadre macroéconomique ».

« Ces premières indications peuvent s'améliorer au regard des contributions attendues de la mise en œuvre du projet relatif aux parcs agro-industriels et de la reprise par le gouvernement des décaissements au bénéfice du secteur de la construction », a souligné la Troïka stratégique.

Comme à l'accoutumée, la Troïka stratégique a fait le point de la situation économique au 7 février 2014.

S'agissant de l'inflation, la Troïka stratégique a souligné que le rythme de formation des prix intérieurs s'est établi, en annualisé, à la première semaine du mois de février, à 1,275 % au niveau national et 1,299 % sur la place de Kinshasa contre un objectif de 3,7%. Pour rappel, l'inflation annuelle, en 2013, au niveau national, s'est établie à 1,074% contre un objectif de 4%.

De l'avis de cette structure technique du gouvernement, le frémissement observé sur le marché des biens et services, par ailleurs compatible à la vigueur de la croissance en 2014, tiendrait aussi à des causes transitoires liées à l'offre, notamment la grève des transporteurs.

Concernant, les opérations financières du secteur public, la Troïka a relevé qu'au 7 février, le solde primaire de la situation financière de l'Etat a dégage une marge de trésorerie de 55,5 milliards Fc. Quant au solde général intégrant l'amortissement de la dette extérieure, il s'établit à 47,7 milliards Fc. En ce qui concerne la Banque centrale du Congo, l'exécution de son compte des opérations a fait ressortir au 5 février un déficit de 1,8 milliards Fc.

Dans le secteur extérieur, la Troïka stratégique s'est félicité du fait que « la stabilité caractérise les différents segments du marché des changes ». Ainsi, à l'indicatif, le dollar s'est négocié à 922,86 Fc et au parallèle à 937 Fc en moyenne. Par conséquent, au 5 février, le budget en devises a indiqué un solde excédentaire de 54,56 millions Usd, depuis le début de l'année, portant les réserves internationales à 1,780 milliards Usd correspondant à 8,5 semaines de couverture d'importations de biens et services.

Dans le chapitre monétaire, le dispositif de politique monétaire est demeuré inchangé avec le taux directeur de 2% l'an et des coefficients de réserve obligatoire de 8% pour les dépôts à vue et 7% pour les dépôts à terme en monnaie nationale. La Troïka a noté avec satisfaction « le retour des banques à la Banque centrale, en position de demanderesse de la monnaie nationale expliquant la reprise des guichets de refinancement et les injections de la liquidité dans le cadre des opérations Billets de Trésorerie (BTR) ». Ce qui augure, pense la Troïka, de bonnes perspectives dans la bataille engagée en faveur de la dédollarisation de l'économie congolaise.

Pour rappel, au cours de cette 6ème réunion ordinaire de la troïka stratégique depuis le début de cette année, le Premier ministre, Matata Ponyo Mapon, s'est fait entouré du ministre de l'Economie et Commerce, du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Finances, du gouverneur de la Banque centrale du Congo, le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, chargé des questions économiques, ayant pris à cette réunion en qualité de rapporteur.

Par F.k.

Le Potentiel/11/02/2014