AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Dim09212014

Last updateSam, 20 Sep 2014 8pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Libye: Un projet de remaniement ministériel rejeté

Libye: Un projet de remaniement ministériel rejeté

Le Premier ministre libyen aurait soumis au CNG un projet de remaniement ministériel rejeté - Le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, aurait proposé un remaniement ministériel au Congrès national général (CNG), mais la majorité des membres du Parlement ne serait pas favorable à ce changement en prélude à un vote de défiance contre le gouvernement, a  annoncé dimanche soir une source parlementaire qui souhaite garder l'anonymat.

La même source proche de la présidence du Congrès a confié à la PANA que: 'le Premier ministre a soumis au CNG un projet de remaniement ministériel qui touche sept départements et consacre l'intégration des ministères de l'Information et de la Culture à un seul département'.

'Le Premier ministre a proposé le colonel Salah Mazan à l'Intérieur, Fathi Abdel Latif au département du Pétrole et du Gaz, Mahmoud Oajaj à celui de l'Habitat et des services, Ibrahim Chaka à la Jeunesse et aux Sports, Mohamed Nouh à l'Economie, Mohamed al-Bachir Abdel al-daim à la Gouvernance locale et Maraji Ghith aux Finances', a précisé la source.

'Il y a peu de chance que le Congrès accorde sa confiance à la formation remaniée, la majorité des parlementaires étant plutôt favorable au retrait de la confiance au gouvernement dans les prochains jours', a indiqué la source, qui a ajouté qu'une date sera arrêtée pour le vote d'une motion de censure du gouvernement.

On rappelle que le Congrès national général a adopté la semaine dernière une feuille de route qui prévoit le retrait, dans deux semaines,  de la confiance au gouvernement de Zeidan après la désignation d'une nouvelle personnalité pour diriger le gouvernement.

La même feuille de route prévoit la prolongation de son mandat jusqu'en décembre 2014, son mandat constitutionnel ayant expiré le 7 février dernier.

Le Congrès a accusé un retard dans la réalisation de ses missions constitutionnelles dont celle relative à l'élection de la Commission chargée de rédiger la Constitution, ce qui a poussé des milliers de manifestants à sortir, vendredi dernier, dans la rue pour exprimer leur refus de la feuille de route et pour demander la remise du pouvoir législatif à une institution provisoire, en attendant l'organisation des élections générales après l'adoption d’une Constitution permanente.

Pana 10/02/2014