Sam11292014

Last updateVen, 28 Nov 2014 11pm

Articles

Education sexuelle et pilule Misoprostol pour la sécurité des avortements

L'éducation sexuelle et la pilule Misoprostol suggérées pour la sécurité des avortements en Afrique - Le renforcement de l'éducation sexuelle et la disponibilité des pilules Misoprostol peuvent aider à assurer la sécurité des avortements en Afrique, a suggéré un expert kenyan en santé,  le Dr. Nehemiah Kimathi, lors de la sixième conférence africaine sur la santé et les droits sexuels qui a pris fin la semaine dernière à Yaoundé, au Cameroun.

Misoprostol est un médicament utilisé pour l'avortement médical qui,  disponible et mis à la disposition des femmes, a le potentiel de réduire les décès résultant des avortements sans sécurité, qui sont pour beaucoup dans la hausse du taux de mortalité sur le continent, selon le Dr. Kimathi.

'Il doit être disponible et les femmes entraînées à son utilisation et pourrait être utilisé comme un moyen pour procurer un avortement en sécurité. Ce qui doit être fait est de s'assurer que le médicament est disponible en pharmacie, ensuite les femmes sont entraînées à son utilisation', indique-t-il.

Des 78 millions d'avortements qui s'opèrent sur le plan mondial, seulement 4,3 millions se sont déroulés en Afrique, où environ 90 pc des avortements accomplis sont à risque.

Au Kenya, par exemple, un peu plus de 400.000 avortements ont été réalisés en 2012.

Il y a des lois restrictives qui interdisent l'avortement en Afrique.

Beaucoup de pays ne permettent l'avortement que pour sauver la vie de la mère où dans les cas de grossesse à la suite de viol ou d'inceste.

Cependant, dans les pays comme l'Afrique du Sud et le Maroc, l'avortement est disponible à la demande.

Beaucoup des avortements sont accomplis par les adolescentes engagées dans des rapports sexuels sans protection, dont la plupart mènent à des  grossesses non désirées ou non planifiées.           

Pana 10/02/2014