Sam11292014

Last updateVen, 28 Nov 2014 11pm

Back Information News Afrique Ouest Logements sociaux: Des facilités offertes aux acquéreurs

Logements sociaux: Des facilités offertes aux acquéreurs

Habitats sociaux en Côte d'Ivoire. Après le lancement de la deuxième opération de pré-souscription: 150 000 familles logés bientôt - Le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Daniel Kablan Duncan a procédé au lancement officiel de la deuxième opération de pré-souscription aux logements sociaux.

C’était dans les locaux du Centre de facilitation des formalités d’accès au logement (CEFAL) sis à Cocody, jeudi dernier, en présence de plusieurs membres du gouvernement, de banquiers et de promoteurs immobiliers. Le Premier ministre voit en cette deuxième opération une réponse du gouvernement au fort intérêt suscité par la première opération de pré-souscription lancée en mars 2013 et qui a enregistré 57000 demandeurs de logements.

En effet, le Chef du gouvernement a expliqué que ces besoins sont dus à la forte croissance démographique que connaît la Côte d’Ivoire. Elle est passée de 3,5 millions d’habitants en 1960 à près de 22 millions d’habitants à ce jour selon les estimations, en attendant le recensement général de la population, a-t-il précisé. Par conséquent, il a exprimé le caractère primordial pour le gouvernement à répondre à ces besoins qui se situent autour de 50.000 logements par an, avec un gap à combler d’environ 500.000 logements.

Il a rappelé que c’est à l’occasion de la cérémonie de remise des fichiers de ces demandeurs aux banquiers et aux promoteurs immobiliers le 26 juillet 2013, qu’il a expressément demandé au gouvernement de porter à 150000 logements, les objectifs du programme de logements sociaux initié par le Chef de l’Etat. Ce programme prévoyait initialement de construire 60 000 logements en trois ans pour un coût de 600 milliards de FCFA. D’où la tenue de cette deuxième opération de pré-souscription, a situé le Chef du gouvernement.

Pour faire face à ce défi, le gouvernement a instauré des réformes dans sa politique de planification, d’aménagement urbain, d’assainissement des villes et de construction de logements. Ces réformes ont favorisé la création de deux structures pour soutenir le logement. Il s’agit du Fonds de soutien à l’habitat (FSH) et du Compte de mobilisation de l’habitat (CDMH). Un effort financier de 35 milliards de FCFA de l’Etat devra permettre le renforcement des ressources financières de ces deux structures en vue de leur permettre de soutenir les purges coutumières et les problèmes de caution mutuelle relatifs à la mise en œuvre des programmes de logements sociaux.

Par ailleurs, M. Daniel Kablan Duncan a invité les 39 promoteurs immobiliers et producteurs de logements déjà engagés dans le programme de logements sociaux, de même que ceux qui vont s’y investir à la suite de cette deuxième opération de pré-souscription, à rester mobiliser jusqu’à la finalisation de ce projet social.
Il a également appelé les banquiers à soutenir durablement le secteur immobilier, en lui accordant des prêts avantageux avec des taux d’intérêts de 5,5%, remboursable sur une vingtaine d’années. Cela parce qu’il considère que ce programme de logements sociaux constitue « un gisement opportunités » en raison de la forte croissance de la demande en logements.

Le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, M. Mamadou Sanogo, a annoncé pour septembre et octobre 2014, la remise des clés des premiers logements. Il a ajouté que son département travaille à mettre en œuvre, le programme LEM (lotissement à équipement modéré) qui se présente comme une alternative à la problématique des besoins en logements des personnes très économiquement faibles, et donc incapables d’accéder aux logements sociaux.

Il faut noter que cette deuxième opération de pré-souscription est ouverte à tout le monde quelque soit le revenu et la nationalité dans les dix mairies d’Abidjan et à l’intérieur du pays.

Le Democrate/10/02/2014