AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10312014

Last updateJeu, 30 Oct 2014 7pm

Back Information News Afrique Ouest Mali: Menace d’attentat terroriste à Bamako

Mali: Menace d’attentat terroriste à Bamako

La MINUSMA appelle son personnel à la prudence - La Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a mis en garde samedi 8 février son personnel contre un risque d’attentat qui pourrait la viser à Bamako.

C’est dans un message écrit dont la teneur ne nous a pas été révélée que la mission onusienne a informé son personnel à multiplier les mesures de prudence. Selon le chef de la communication et de l’information de la MINUSMA, Olivier Salgado :  » Cette alerte à l’endroit de son personnel n’est pas nouvelle, c’est seulement la toute première fois que la presse y a accès « .  » Partout où opère une mission d’intervention de l’ONU, les responsables en charge de la sécurité font régulièrement des briefings et des précautions sont chaque fois prises au fur et à mesure de l’évolution de la situation. C’est de cela qu’il s’agit dans le cas du Mali  » a-t-il déclaré.

Notre interlocuteur, qui n’a pas voulu entrer dans les détails, a noté qu’à chaque montée de l’insécurité, la MINUSMA se prépare en conséquence et reste sur la défensive.

De sources concordantes font état d’un retour massif de jihadistes au nord du Mali. Ceux-ci avaient fui à la faveur de l’intervention militaire franco-africaine, avant de trouver refuge dans le sud libyen. Un territoire qui échappe toujours au contrôle des autorités de transition en Libye. Ils seraient revenus dans les localités de Tinzawaten et Boureissa adns la région de Kidal. Toutefois, nous ignorons si ce risque d’attentat visant la MINUSMA à Bamako a un quelconque lien avec l’alerte donnée jeudi précédent par le département américain à ses ressortissants voulant se rendre en Algérie voisine.

En raison des menaces terroristes persistantes en Algérie, le département d’Etat américain avait renouvelé, en effet, sa mise en garde aux ressortissants des Etats Unis contre les risques de se rendre dans ce pays avec lequel le Mali partage 1400 km de frontière. Selon la même source, le groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb Islamique est toujours actif et opère dans certaines zones incontrôlées du Sahel.

Il a  mis en garde aussi contre la menace posée par le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), un mouvement terroriste qui, faut-il le préciser, bien qu’affaibli,  reste toujours dangereux au nord du Mali. D’autant plus qu’il vient de s’allier au mouvement terroriste les  » signataires du sang  » dirigé par l’Algérien Moktar Bel Moctar.

Cette nouvelle entité a menacé plusieurs fois de s’en prendre aux intérêts des pays contributeurs de troupes au Mali. Dans un rapport du Pentagone, le directeur du renseignement américain, James Clapper, avait  déclaré fin janvier 2014, que des risques d’attentats pèseraient sur le Tchad, le Niger, le Mali et la Mauritanie  » en représailles à leur soutien à l’intervention militaire française au Mali « .

Notre interlocuteur de la MINUSMA, Olivier Salgado,  d’indiquer  » que la prudence est de mise « .

S’agissant des dispositions prises par la représentation onusienne pour faire à la situation, il n’a pas voulu en dire plus.

Abdoulaye DIARRA

L'Indépendant du 10 Février 2014