AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Ven04182014

Last updateJeu, 17 Avr 2014 7pm

Back Information News Afrique Ouest Guinée: Affluence dans les centres de vaccination contre la rougeole

Guinée: Affluence dans les centres de vaccination contre la rougeole

Vaccination contre la rougeole en Guinée - L’affluence était très forte depuis les premières heures de ce dimanche, au lendemain du début d’une vaste campagne de vaccination des enfants de six mois à 10 ans contre la rougeole dans les quartiers de la commune de Matam, une des trois de la capitale guinéenne, touchées par l’épidémie, a constaté la PANA.

Les équipes médicales locales, appuyées par des agents de Médecins sans frontière (MSF), seront à pied d’œuvre durant plusieurs semaines sur toute l’étendue du territoire national où 22 des 33 préfectures sont affectées par la maladie qui, précise-t-on, touche déjà 1.105 enfants depuis janvier dernier.

Les parents sont enthousiasmés par la campagne de vaccination, rebutée pourtant par les enfants, dont les cris et les pleurs ressemblent à une symphonie de berceau qui amuse les agents médicaux locaux, aidés par les équipes de MSF, placées dans des lieux stratégiques proches de la population, des maisons ou des espaces publics, déterminés, disent-ils, à vacciner 394.000 en l'espace de deux semaines

La vaccination des enfants contre la rougeole, recommandée pour les plus petits, vise surtout à éviter les complications de l'infection comme les encéphalites qui peuvent laisser des séquelles importantes.

La rougeole est une infection virale éruptive aiguë qui atteint dans la majeure partie des cas les enfants à partir de l'âge de 5-6 mois.

MSF estime qu’une cinquantaine d'enfants infectés par la rougeole risquent de développer des complications graves et potentiellement mortelles. Ainsi, l’organisation va apporter son soutien à des structures sanitaires ciblées, notamment en termes de prise en charge médicale des enfants déjà malades.

MSF est présente en Guinée depuis 25 ans. En plus de ses projets réguliers assurant le traitement de patients infectés par le virus du Sida, elle appuie régulièrement le gouvernement guinéen dans la réponse aux urgences et épidémies.

Les services sanitaires estiment que seuls 37 pour cent des enfants guinéens ont reçu les deux doses de vaccin qui leur assurent une protection. La couverture vaccinale reste insuffisante à Conakry où seulement 80 pour cent des enfants ont été vaccinés.

Les mêmes sources indiquent que les enfants présentant des symptômes tels qu'une forte fièvre, des écoulements du nez, des rougeurs conjonctivales, des plaies dans la bouche, ainsi que des boutons, doivent être rapidement vus par un médecin en vue de leur sauver la vie.

'Il est donc urgent d'agir afin d'éviter la catastrophe de 2009 au cours de laquelle dix enfants avaient trouvé la mort', avait dit, vendredi, Mme Corinne Benazech, chef de mission de MSF à Conakry, précisant que son organisation a déployé 32 équipes à travers les quartiers de Matam, Matoto et Ratoma, considérées comme les plus grosses bourgades de la capitale les plus touchées par l’épidémie.

Pana 10/02/2014