AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Jeu10232014

Last updateJeu, 23 Oct 2014 12pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Justice: Chambres africaines extraordinaires pour juger Hissène Habré

Justice: Chambres africaines extraordinaires pour juger Hissène Habré

Les avocats des victimes du régime de Hissène Habré félicitent les Chambres africaines extraordinaires - Dans le cadre de la célébration de leur premier anniversaire, les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées pour juger l’ancien président tchadien, Hissène Habré, ont reçu ce samedi, à Dakar, des messages de félicitations et d’encouragement du collectif des avocats des victimes du régime Habré pour leurs efforts dans le procès Habré, a appris la PANA, de sources officielles.

Pour les avocats, la création de cette juridiction spéciale marque un tournant dans l’affaire de l’ancien président tchadien et un signe d’espoir sans précédent pour les milliers de victimes de son régime.

Aussi, encouragent-t-ils les CAE à poursuivre leurs efforts pour qu’un procès se tienne aussi rapidement que possible et que justice soit enfin rendue.

'Nous sommes convaincus que les CAE se montreront à hauteur de leur tâche. Depuis leur inauguration, elles ont agi avec diligence et promptitude. Les victimes se félicitent des investigations en cours et ont confiance dans la capacité des juges des Chambres africaines extraordinaires à mener une instruction efficace, impartiale, exhaustive et respectueuse des droits de toutes les parties', souligne le collectif des avocats.

Il salue également la mise en place d’un programme de sensibilisation assurant la pédagogie d’un tel procès au Sénégal, au Tchad, en Afrique et dans le monde.

'La procédure devant les Chambres africaines extraordinaires lancera au monde le message que l’Afrique peut poursuivre elle-même les personnes accusées sur son continent des crimes les plus graves et devraient servir également au renforcement d’un Etat de droit au Tchad et à la réconciliation entre les Tchadiens', estime le collectif.

Il appelle par ailleurs le gouvernement tchadien à indemniser les victimes, à soutenir l’action de la justice tchadienne relative aux plaintes déposées par les victimes contre les complices de Habré et à mettre en œuvre les recommandations de la Commission d’enquête nationale (CEN), préconisant des mesures publiques à la mémoire des victimes de la répression de Habré.

Le collectif est composé de Me Jacqueline Moudeina, Me Soulgan Lambi, Me Delphine Djiraibe, avocats au Barreau de N'Djamena, Me Assane Dioma Ndiaye, avocat au Barreau de Dakar, Me Georges-Henri Beauthier, avocat au Barreau de Bruxelles, Me William Bourdon, avocat au Barreau de Paris, Me Alain Werner, avocat au Barreau de Genève.

Hissène Habré a été inculpé pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et tortures et placé sous mandat de dépôt.

Cinq autres personnes ont par ailleurs également été inculpées, et deux commissions rogatoires internationales au Tchad ont permis aux juges d’instruction d’entendre des milliers de victimes et des témoins-clés.

M. Habré, qui vit en exil à Dakar depuis sa chute, après huit ans de pouvoir au Tchad (1982-1990), a été arrêté le 30 juin 2013 par le Procureur spécial près les Chambres africaines extraordinaires.

Pana 09/02/2014