Dim11232014

Last updateSam, 22 Nov 2014 7pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Actualité de la semaine en Tunisie

Actualité de la semaine en Tunisie

Les commentaires des journaux tunisiens de l'actualité de la semaine - Parmi les divers sujets qui ont retenu cette semaine l'attention des journaux tunisiens figurent la lutte contre le terrorisme, marquée notamment par l'élimination d'un groupe armé dans la banlieue-nord de Tunis et l'anniversaire de l'assassinat du combattant Chukri Belaid.

La presse tunisienne considère cet assassinat comme un tremblement politique jamais enregistré dans le pays depuis l'assassinat de Farhat Hachad, tué par les forces françaises dans les années 50.

Pour le journal 'al-Sahafa', 'l'assassinat de Belaid est un combat mortel entre l'esprit progressiste et l'esprit  fondamentaliste malade'.

'Nous allons lire sur la tombe de Belaid les inquiétudes de Salvador Alliande, les souffrances amères du poète Badr Chaker al-Sayyab, mais nous n'entendrons jamais la symphonie d'un jeune, parti tôt, laissant derrière lui un monde accueillant', écrit ce journal.

Son confrère 'al-Dhamir' estime pour sa part que le terrorisme a perdu un combat face à la deuxième République, faisant allusion aux composantes d'une société tunisienne qui réfute la violence et le terrorisme.

Les journaux tunisiens émettent presque tous sur la même longueur d'onde concernant l'évaluation de la situation politique et sociale du pays.

Alors que le journal 'al-Chourouk' émet l'espoir de voir la Tunisie sortir définitivement de la période grosse de dangers où elle se trouvait et exprime sa conviction par rapport à la réussite de son expérience, le journal 'al-Massaa' affirme que la Tunisie a dépassé, dans la paix, la crise et qu'il n'est plus possible de comparer sa situation à celle de l'Egypte ou craindre sa somalisation ou sa balkanisation'.

Sur les difficultés financières que traverse le pays, le journal 'al-Maghreb' estime que le 'fait de faire recours au Fonds monétaire international est une preuve que le pays est dans une situation difficile et que compter sur l'étranger est aléatoire, de même que se baser sur l'économie nationale n'est pas rassurant'.

Le même journal a mis l'accent sur le recul de l'avancée de l'Islam politique en Tunisie et dans la région, soulignant que 'les dirigeants de cette tendance commercialisent leurs rêves et tentent de transformer leur échec en victoire'.

La même vision a été exprimée par le journal 'Hakaaik' qui pense qu'on ne pourra parler de résistance contre Israël que le jour où les partisans de l'Etat religieux abandonneront leur culture basée sur la destruction qui les pousse à s'entretuer'.

Pana 09/02/2014