Jeu11272014

Last updateJeu, 27 Nov 2014 9am

Back Information News Afrique Ouest Guinée: Une campagne de vaccination contre la rougeole

Guinée: Une campagne de vaccination contre la rougeole

Début ce samedi en Guinée d'une campagne nationale de vaccination contre la rougeole - L'Organisation médicale humanitaire internationale Médecins sans frontières (MSF) entame ce samedi une campagne de vaccination contre la rougeole afin d'endiguer l'épidémie, déclarée depuis environ un mois en Guinée où 22 des 33 préfectures sont touchées par  la maladie qui frappe  déjà de milliers d’enfants, a-t-on appris de source officielle.

La vaccination des enfants contre la rougeole, recommandée pour les plus petits, vise surtout à éviter les complications de l'infection, comme les encéphalites, qui peuvent laisser des séquelles importantes.

La rougeole est une infection virale éruptive aiguë qui atteint dans la majeure partie des cas les enfants à partir de l'âge de 5-6 mois.

Selon les pouvoirs publics, appuyés par MSF dans la campagne de vaccination qui est gratuite, plus de 1,105 cas suspects ont déjà été répertoriés, ce qui, assurent des spécialistes, pourrait provoquer  une rapide explosion du nombre d'infections.

MSF estime qu’une cinquantaine d'enfants, infectés par la rougeole, risquent de développer des complications graves et potentiellement mortelles.

Ainsi, l’organisation va apporter son soutien à des structures sanitaires ciblées, notamment en termes de prise en charge médicale des enfants déjà malades.

Les services sanitaires estiment que seuls 37 pour cent des enfants guinéens ont reçu les deux doses de vaccins qui leur assurent une protection.

La couverture vaccinale reste insuffisante à Conakry où seulement 80 pour cent des enfants ont été vaccinés.

Les mêmes sources indiquent que les enfants présentant des symptômes, tels qu'une forte fièvre, des écoulements du nez, des rougeurs conjonctivales, des plaies dans la bouche, ainsi que des boutons doivent être rapidement vus par un médecin en vue de leur sauver la vie.

«Il est donc urgent d'agir afin d'éviter la catastrophe de 2009 au cours de laquelle dix enfants avaient trouvé la mort», dit Mme Corinne Benazech, chef de mission de MSF à Conakry, précisant que son organisation a déployé 32 équipes à travers les quartiers de Matam, Matoto et Ratoma, considérées comme les plus grosses bourgades de la capitale les plus touchées par l’épidémie.

Pour sa part, Gemma Dominguez, coordinateur médical de MSF à Conakry assure que la rougeole et ses complications peuvent tuer.

'Il est donc essentiel de vacciner tous les enfants afin de les protéger, maintenant et pour plusieurs dizaines d'années», a-t-il ajouté.

Les équipes de MSF, placées dans des lieux stratégiques, proches de la population, des maisons de particuliers ou des espaces publics, vaccineront 394.000 enfants âgés de six mois à dix ans en l'espace de deux semaines.

MSF est présent en Guinée depuis 25 ans. En plus de ses projets réguliers assurant le traitement de patients infectés par le virus du Sida, elle appuie régulièrement le gouvernement guinéen dans la réponse aux urgences et épidémies.

Pana 08/02/2014