AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu09182014

Last updateJeu, 18 Sep 2014 9am

Back Information News Afrique Ouest Actualités France : destruction d’un stock de 3 tonnes d’ivoire

France : destruction d’un stock de 3 tonnes d’ivoire

Paris, France - Le ministre français de l'Ecologie, Philippe Martin, a procédé jeudi à la destruction par concassage d’un stock de trois tonnes d’ivoire saisies en France entre 1987 et 2007, concrétisant l'engagement du président français François Hollande pris lors de la table ronde organisée le 5 décembre dernier en marge du Sommet pour la paix et la sécurité en Afrique.

'Cette destruction de 3 tonnes d'ivoire est un acte fort, un message de fermeté, que nous envoyons à tous ceux qui interviennent dans un trafic qui affecte la survie même de l'éléphant d'Afrique. Il s'adresse plus largement à ceux qui trafiquent la corne de rhinocéros, la chair de grands singes, la peau de tigre', a déclaré le ministre français de l’Ecologie.

Après avoir été concassés, les débris des trois tonnes d’ivoire seront incinérés afin que plus rien n'en subsiste.

Le stock détruit représente une valeur de près d'un million d'euros.

'Ce geste fort ne restera pas isolé. A l'avenir, toutes les pièces illégalement mises sur le marché seront confisquées puis détruites', a ajouté Philippe Martin.

En 2013, les 18 saisies d'ivoire les plus importantes réalisées au plan mondial ont représenté plus de 41,6 tonnes, soit plusieurs milliers d'éléphants braconnés.

Le président français, François Hollande, a pris un engagement ferme lors de la table ronde organisée le 5 décembre dernier en marge du Sommet pour la paix et la sécurité en Afrique, en déclarant: 'il faut détruire systématiquement l'ivoire saisi pour envoyer un message de fermeté et d'autorité sans équivoque aux trafiquants comme aux acheteurs et marquer la solidarité du gouvernement français aux pays africains'.

La France est le premier pays européen à détruire ses stocks depuis l'entrée en vigueur en 1989 du moratoire sur le commerce de l'ivoire.

Par ailleurs, le ministre français de l’Ecologie a annoncé la multiplication par 10 des amendes encourues en cas d'infraction simple (passage de 15.000 à 150.000 euros) et par cinq en cas de trafic en bande organisée de l'ivoire (passage de 150.000 à 750.000 euros).

Pana 07/02/2014