AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Ven07252014

Last updateVen, 25 Juil 2014 7am

Articles

Formation et marché de l'emploi toujours en inadéquation

Inadéquation formation et marché de l'emploi des jeunes - Le mal persiste. Pour mieux cerner la problématique de l'emploi des jeunes qui se pose toujours avec acuité, la 12ème édition du Forum du Premier Emploi est partie pour être un cadre d'échanges sur l'employabilité et la politique de l'Emploi.

Le premier Ministre, Aminata Touré, venue présider la rencontre, a annoncé la mise en place d'un Observatoire de l'Emploi, tout en soulignant l'importance de cette question qui constitue un enjeu national. Pendant ce temps-là, Mbagnick Diop, président du Mdes, souligne pour sa part l'urgence de reconfigurer le système éducatif afin de renforcer la qualification des jeunes en termes de qualité et d'adéquation avec les besoins des entreprises.

Initiée par le Mouvement des entreprises du Sénégal (Mdes), la cérémonie d'ouverture du Forum du Premier Emploi qui s'est ouvert hier, mardi 4 février 2014, au King Fahd Palace, a été présidée par le Premier ministre, Aminata Touré. Cette 12ème édition placée sous le signe de «l'Emergence économique et la promotion de l'auto-entrepreneur», est un cadre d'échanges centré sur la promotion d'un rapprochement entre l'offre et la demande de travail.

Ceci, selon Aminata Touré, pour préparer des «demandeurs d'emplois à une relation efficace avec l'entreprise grâce à un coaching sur les techniques de recherche active d'emplois». «Ce coaching aide les jeunes diplômés à rechercher leur premier emploi et à se positionner comme «offreur de compétences» et non comme demandeur d'emploi simplement», a-t-elle ajouté.

C'est dans ce cadre, souligne le Premier ministre, qu'une étude a été engagée pour la mise en place d'un « Observatoire de l'emploi pour mieux prendre en charge cette question vitale pour le pilotage du secteur».

Le Mdes estime que pour réduire ce mal qui persiste -- le taux de chômage est à 13% selon l'Agence nationale de la Statistique et du développement (Ands)-- il urge de penser à la reconfiguration du système éducatif.

C'est dans le but de renforcer la qualification des jeunes en termes de qualité et d'adéquation avec les besoins des entreprises. «La politique nationale de l'Emploi doit s'appuyer sur une connaissance pointue du marché du Travail et sur le déploiement des services permettant d'en assurer la fluidité», a affirmé Mbagnick Diop.

C'est pourquoi, le patron des entreprises du Sénégal exhortera les jeunes à se tourner vers «l'auto emploi, en particulier vers des filières délaissées ou inexistantes : l'auto-entrepreneuriat est une bonne recette pour sortir du chômage».

Par Ibrahima Baldé

Sud Quotidien/05/02/2014