AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Jeu10232014

Last updateJeu, 23 Oct 2014 12pm

Back Information News Archives actualités africaines Actualités Afrique de l'Ouest Les vaccins contre la rougeole risquent la rupture au Nigeria

Les vaccins contre la rougeole risquent la rupture au Nigeria

Mise en garde contre la rupture de vaccins contre la rougeole au Nigeria – Le Nigeria risque de connaître une rupture en vaccins contre la rougeole qui pourrait provoquer le décès de centaines d’enfants de moins de cinq ans, si des mesures urgentes ne sont pas prises, le stock actuel devant être épuisé en mi-avril, a averti l'Académie des sciences (NAS).

La NAS a lancé mardi un appel urgent au gouvernement pour qu’il débloque rapidement des fonds pour l’importation des vaccins afin d’éviter les expériences négatives des trois dernières années.

L’année dernière le Nigeria avait connu une énorme rupture de  vaccins contre la rougeole qui avait fait 348 morts sur les 57.892 cas enregistrés.

Le budget 2014 n’a pas encore été voté par l’Assemblée nationale et le gouvernement fédéral pourrait ne pas décaisser à temps les fonds nécessaires pour l’achat des vaccins indispensables pour couvrir le reste de l’année.

La NAS, citant le rapport d’octobre 2013 sur l’immunisation de routine et le Logistics Feedback, affirme que les vaccins pour différents programmes d’immunisation seront épuisés d’ici le mois de mai de cette année.

'Nous avons épuisé notre stock de vaccins contre la fièvre jaune depuis décembre 2013. Alors que de sérieux efforts ont été réalisés pour obtenir plus de vaccins, le niveau actuel des vaccins sera complètement épuisé d’ici mars/avril 2014', indique le communiqué du NAS.

Les ruptures de stocks sont fréquentes dans ce pays le plus peuplé d’Afrique noire.

En 2012, le nombre de cas de rougeole déclarés se chiffraient a 11.061 dont 126 décès. Cela représente une hausse de plus de 500 pc du nombre de cas de rougeole entre 2012 et 2013.

Le nombre de cas de rougeoles déclarés en 2013 était le plus élevé depuis 6 ans. La plupart des 78 pc de cas de rougeole en 2013 ont touché les enfants âgés de 9 à 59 mois.

'De manière significative, 88 pc des enfants atteints de rougeole n’ont reçu aucune dose de vaccins contre la rougeole. Avec cette rupture des stocks de vaccins en 2013, notre taux national de couverture était de 42 pc, environ la moitié de la couverture de 80 pc pour tous les vaccins recommandés par l’OMS.

'Le Nigeria est également exposé à la fièvre jaune, le taux de couverture pour les vaccins n’étant que de 35 pc en 2012, comme conséquence de la rupture de vaccins contre cette maladie', indique le communiqué.

La NAS a mis en garde contre les retards dans la livraison des commandes de certains vaccins, six mois ou plus pouvant s'écouler entre la commande et la livraison.

Selon l'Académie, ces retards pourraient s'avérer dangereux, voire mortels  pour les 6 à 7 millions d’enfants nigérians, laissés à eux-mêmes à cause de la rupture des vaccins.

Le Nigeria importe les 130 millions de doses de vaccins nécessaires pour  atteindre les 6 à 7 millions de nouveaux-nés.

L’Académie a demandé au gouvernement d’engager le secteur privé dans la production de vaccins pour empêcher le pays de dépenser d’énormes sommes d’argent pour l'importation de vaccins.

Elle lui a suggéré d’amender la politique nationale pour que les financements occupent une place prioritaire dans le budget annuel.

Pana 05/02/2014