AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Mer04232014

Last updateMer, 23 Avr 2014 9pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Demandes d'asile fantaisistes de Guinéens en Belgique

Demandes d'asile fantaisistes de Guinéens en Belgique

La Belgique dénonce les 'demandes fantaisistes' d'asile des Guinéens - Les ressortissants guinéens représentaient en 2013 la deuxième nationalité des étrangers vivant en Belgique qui aspirent à bénéficier de l’asile politique, a révélé, mardi à Conakry, la secrétaire d’Etat belge à l’Asile, la Migration, l’Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, Mme Maggie de Block, au cours d’une conférence de presse.

Mme de Block, qui n’a pas fourni de statistiques sur les demandeurs d’asile guinéens, a dit que toutes ces demandes d’asile sont 'fantaisistes', assurant que seule une personne sur cinq peut aspirer à bénéficier de l’asile politique dans le royaume.

Elle a précisé que la Belgique applique une procédure d’asile de qualité, reconnue par les instances internationales, telle que l’Organisation des Nations unies pour les réfugiés.

'La Belgique a mis beaucoup d’énergie et de moyens pour assurer le retour aussi humain que possible de plusieurs personnes vers les pays d’origine. Le retour volontaire pourra déboucher sur la mise en place de projets viables de développement en faveur des bénéficiaires qui doivent rentrer au pays dans la dignité', a-t-elle dit.

L’émissaire belge a dit regretter que très peu de Guinéens s’inscrivent dans un tel processus de retour, ce qui, a-t-elle martelé, incite le gouvernement de son pays à utiliser souvent la manière forte, appuyée par une mesure d’interdiction d’entrée sur le territoire européen.

'Ma présence en Guinée, a dit la secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, a pour but de dire aux Guinéens qui souhaitent se rendre en Belgique de le faire pour de bonnes raisons en vue de bénéficier des mesures de protection pour une qualité de vie en toute légalité.

'Je ne peux pas accepter et tolérer que des êtres humains prennent des risques immenses pour de faux rêves', a fulminé Mme Maggie de Block, ajoutant que la collaboration avec la Guinée doit aller plus loin, notamment pour améliorer la circulation des compétences.

Selon elle, 'l’immigration zéro n’est ni possible, ni souhaitable. Si l’immigration est maitrisée, elle représente une source d’enrichissement culturel et social par les échanges humains et économiques qu’elle engendre.

'Les migrations professionnelles et étudiantes peuvent contribuer à la circulation des compétences et à participer au développement de la Guinée. Toutefois, je refuse le pillage des compétences', a-t-elle déclaré.

Elle a assuré que l’immigration pourrait être une chance pour le développement de la Guinée, mais à condition que cela se passe dans la transparence et le respect des lois du pays d’accueil.

Pana 05/02/2014