AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Dim04202014

Last updateDim, 20 Avr 2014 3pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Plainte de la Libye contre Goldman Sachs

Plainte de la Libye contre Goldman Sachs

La Libye porte plainte contre le groupe financier américain Goldman Sachs - La Libye a entamé des procédures judiciaires contre le groupe financier américain Goldman Sachs pour récupérer des fonds estimés à plus d'un milliard de dollars et le remboursement des primes versées à la banque pour ses services, annonce un communiqué du Fonds souverain libyen reçu par la PANA à Tripoli.

Le Fonds souverain libyen a déposé au début de ce mois de février auprès de la Haute cour de Londres une plainte contre Goldman Sachs pour obtenir l'annulation de transactions et le remboursement des parts d'investissements qui se sont avérés, par la suite sans intérêts pour le fonds, mais qui ont permis à la banque américaine de réaliser un bénéfice important et anormalement élevé de l'ordre de 350 millions de dollars sur les transactions concernées, indique le communiqué.

Le Fonds souverain libyen accuse la banque Goldman Sachs d'avoir exploité sa confiance pour l'encourager à investir dans des transactions sans intérêt pour lui.

Jeudi dernier, rappelle-t-on, la Haute cour de Londres avait annoncé que le Fonds souverain libyen poursuivait le géant financier Goldman Sachs qu'il accuse "d'exploitation préméditée", en tirant profit du manque d'expérience de son personnel afin de réaliser des bénéfices estimés à 350 millions de dollars dans des transactions d'un montant de un milliard de dollars.

Le Fonds libyen, constitué en 2006 pour gérer les revenus pétroliers du pays, accuse la banque de tirer profit de la confiance que ses responsables peu expérimentés avaient placée en elle pour les pousser à entrer dans des transactions "non documentées de façon suffisante".

Selon le Fonds, qui est doté de soixante milliards de dollars, la banque a exploité "la faiblesse du pouvoir d'investissement libyen", pour l'encourager
"à prendre position sur des actions telles que Citigroup, Électricité de France (EDF), dans le but de réaliser d'importants bénéfices" estimés à un milliard de dollars, soit 740 millions d'euros.

Pana 03/02/2014