Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Lun12222014

Last updateLun, 22 Déc 2014 10pm

Articles

Législatives 2013 au Mali : L’APEM a déployé 7000 observateurs

Le président du Réseau ONG d’appui au processus électoral au Mali (APEM), Ibrahima Sangho a organisé, le samedi dernier, une conférence de presse au siège du réseau. Au menu de la rencontre : faire le bilan des activités menées par le Réseau en faveur de la bonne organisation des élections législatives de 2013.


Pour respecter la tradition qu’il s’est imposé depuis sa création de rendre compte sur son apport dans la bonne tenue des joutes électorales dans notre pays, les responsables du Réseau APEM ont rendu public, samedi dernier,  leur rapport final d’observation comptant pour les élections législatives de 2013. Dans le document présenté à la presse, il ressort que l’organisation a abattu un travail titanesque aussi bien dans la mobilisation des électeurs que dans la supervision des scrutins.

Ainsi, pour accroître la participation massive des citoyens et renforcer la paix et la cohésion sociale lors des élections, le réseau est intervenu dans 16 cercles du pays pour sensibiliser les électeurs à travers la diffusion de microgramme radios et TV en français et dans les langues locales. A en croire son président, ces causeries débats publics ont été réalisées au moins dans deux langues locales par cercle et ont touché plus de 300 000 personnes par localité.

S’agissant de la supervision des élections, l’apport du réseau a été de taille. Malgré le retard accusé dans l’envoi des fonds, l’organisation a pu déployer au total 7000 observateurs qui ont visité tous les centres de vote dont 3 700 observateurs lors du 1er tour et 3 300 observateurs pour le 2è tour. Pour mener à bien ce travail, explique le président du réseau,  des séances de formations ont été organisées à l’endroit des membres du bureau exécutif national du réseau, des coordinateurs régionaux et des points focaux au niveau des cercles. Par ailleurs, pour améliorer davantage l’organisation des élections libres et transparentes dans notre pays, le réseau a formulé une litanie de recommandations parmi lesquelles figurent entre autres le maintien de la collaboration de la CENI avec les différentes missions d’observation, l’amélioration et le renforcement des équipes d’appui de la DGE pour l’identification des bureaux de vote et la diligence dans la proclamation des résultats définitifs.

Youssouf Z Kéïta

Le Républicain du 3 Février 2014