AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu07312014

Last updateJeu, 31 Juil 2014 6am

Articles

Bénin: Voeux aux associations de jeunes

Les journaux béninois commentent le message du président de la République à la jeunesse - Les journaux béninois parus cette semaine ont largement commenté les propos tenus lundi dernier par le chef de l’Etat lors de la présentation de vœux aux représentants des associations de jeunes.

Lors de cette intervention fortement relayée par la presse, le chef de l’Etat s’était prononcé sur les problèmes brulants de l’actualité et par la même occasion a dressé un vif  réquisitoire de l’opposition politique, des responsables syndicaux et des opérateurs économiques rentrés en disgrâce avec le pouvoir.

'L’Evénement précis' s’est intéressé à la réponse à cette intervention par le député Candide Azanaï, membre de la majorité présidentielle qui a pris ses distances vis-à-vis du pouvoir.

'La confusion langagière étalée par Boni Yayi est plus que dégradante, à tout point de vue, à la fonction présidentielle et laisse interpréter un sentiment de culpabilité qu’il refuse d’assumer, préférant le refuge derrière la fabrication paranoïaque d’ennemis imaginaires de la nation', a dénoncé le député.

Sous le titre 'Les cinq péchés de Yayi Boni', 'Le Matinal' quant à lui, fait écho de la réaction de l’Union fait la nation, principal regroupement de l’opposition qui dénonce : 'irresponsabilité, agressivité, tribalisme, incohérence, absence de vision et de boussole'.

'Le régime en place et son chef ont érigé en système de direction les violations des libertés, la mauvaise gouvernance et le mensonge', rapporte le journal.

'La Nouvelle Tribune' s’intéresse à certains propos du chef de l’Etat  qui déclare que 'le gouvernement ne doit rien aux travailleurs, mieux, ce que le gouvernement devrait faire, il l’a déjà fait aux travailleurs'.

Le quotidien commente qu’au moment où la crise sociale va en grandissant et qu’on s’attend à ce que les autorités gouvernementales qui partout annoncent leur ouverture au dialogue, prennent des dispositions dans ce sens, le chef de l’Etat donne une réponse très peu satisfaisante aux revendications des travailleurs en lutte.

'La Presse du jour' découvre que la jeunesse est la peur bleue de Yayi et commente : 'rien ne justifie cette rencontre, si ce n’est la peur bleue que le chef de l’Etat a face à cette bombe à retardement par ces temps de grève généralisée déclenchée par les centrales et confédérations syndicales'.

Analysant la fameuse rencontre, le quotidien indique que 'le président Boni Yayi commence par comprendre que ces jeunes à qui il a toujours promis du vent, constituent aujourd’hui une bombe à retardement qu’il faut à tout prix désamorcer pour ne pas avoir des surprises désagréables'.   

Il poursuit que la rencontre est un véritable marché de dupe qui vise tout simplement à utiliser les jeunes contre le mouvement déclenché par les centrales et confédérations syndicales. 

Sous le titre 'Quand Boni Yayi contredit le chef de l’Etat', 'La Tribune de la capitale' relève, par ordre croissant, 'les contradictions entre les dits de Boni Yayi et les actes du chef de l’Etat…qu’il est'.

Pana 02/02/2014