AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Lun09012014

Last updateLun, 01 Sep 2014 1pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique: Des mesures concrètes pour mettre fin aux conflits

Afrique: Des mesures concrètes pour mettre fin aux conflits

Les Etats membres de l'UA doivent être à l'avant-garde des efforts pour mettre fin aux conflits en Afrique - L'Afrique doit prendre des mesures concrètes pour mettre fin à plusieurs conflits qui font rage à travers le continent et les pays africains eux-mêmes doivent faire plus d'efforts pour répondre aux attentes des populations affectées par ces conflits, selon le commissaire à la Paix et la Sécurité de l'Union africaine (UA), l'ambassadeur Smail Chergui.

Au cours de l'année écoulée, M. Chergui a indiqué que la Commission de l'UA, en collaboration avec les Etats membres et la communauté internationale, a enregistré des progrès dans la résolution des conflits dans certaines régions mais que 'cette période a été marquée par des développements très divers'. 

Alors que Madagascar a organisé avec succès des élections qui ont permis à cette nation insulaire d'être réadmise au sein de l'UA et que la Tunisie a enregistré une tendance encourageante à un retour à la gouvernance démocratique, M. Chergui a déclaré aux journalistes à Addis-Abeba ce vendredi, en marge du Sommet de l'UA, que l'Afrique devait toujours faire face à des 'situations de crises majeures en République centrafricaine (RCA) et au Soudan du Sud, qui sont extrêmement compliquées et ont des conséquences très graves'.

Concernant le Soudan du Sud, le commissaire a déclaré que l'UA avait perdu confiance dans les efforts de médiation régionale menés par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

On rappelle que l'IGAD a organisé un dialogue entre le gouvernement sud-soudanais et l'opposition, qui a débouché sur un accord de paix et la libération de sept détenus politiques sud-soudanais sur onze cette semaine.

Concernant les quatre prisonniers non libérés, M. Chergui a déclaré que le gouvernement de Juba avait l'intention de les juger.

'Nous souhaitons que ce processus soit accéléré, car il s'agit de personnalités importantes. Nous devons faire confiance au système judiciaire du Soudan du Sud et le président Salva Kiir a le pouvoir de trouver une solution rapide à cette crise', a-t-il déclaré.

Sur la crise en RCA, que la Commission de l'UA a qualifié de 'catastrophique', M. Chergui a annoncé qu'une conférence des bailleurs internationaux était prévue samedi au siège de l'UA à Addis-Abeba, en Ethiopie, en vue de mobiliser des ressources essentielles pour reconstruire ce pays.

'Les pays africains sont invités à faire un effort et à réunir les fonds nécessaires pour répondre aux attentes de la population qui souffre en RCA', a-t-il souligné, en ajoutant que la force de maintien de la paix africaine dans ce pays, la MISCA, avait fait un travail appréciable pour sécuriser la capitale, Bangui et libérer plusieurs autres zones, y compris la route principale vers le Cameroun, du contrôle des rebelles.

M. Chergui s'est félicité de l'intervention de la force française en RCA pour la sécurisation de l'aéroport de Bangui et l'aide aux travailleurs humanitaires.

Il a également rendu hommage aux soldats ayant perdu la vie en tentant de ramener la paix en Centrafrique.

'Le travail des troupes de la MISCA va s'améliorer dans les semaines à venir', a-t-il indiqué, exprimant son optimisme sur le fait que la force africaine allait se transformer en une force de maintien de la paix onusienne.

'Nous avons besoin de troupes décidées à faire ce travail. Le plus important est de répondre aux aspirations des populations, mais il nous faut également reconstruire l'armée de ce pays', a-t-il dit.

Actuellement, l'UA doit faire face à environ 16 situations de conflit dans la région sahélo-saharienne.

Avec la fin de la rébellion du groupe M23 en RD Congo, M. Chergui a préconisé la poursuite des efforts pour éliminer toutes les forces négatives qui continuent à mettre en danger des vies innocentes et la paix dans la région des Grands Lacs.

Sur la Somalie déchirée par la guerre en Afrique de l'Est, le commissaire a noté que la mission récemment renforcée de l'UA en Somalie (AMISOM) serait en mesure de mener une opération pour réduire l'impact des actions terroristes perpétrées par le groupe rebelle Shebab.

M. Chergui a rejeté les affirmations selon lesquelles la Libye a été laissée pour compte par l'UA alors que la rébellion se poursuit dans ce pays d'Afrique du Nord, en indiquant que le sommet avait réaffirmé sa disposition à travailler avec le peuple libyen pour assurer la stabilité dans ce pays.

'Nous avons besoin d'une Libye stable qui ait sa place dans la région pour garantir la paix. Nous voulons voir une Libye qui reprenne son processus de développement. La Libye a plusieurs investissements sur le continent', a-t-il indiqué.

Le commissaire de l'UA a annoncé qu'une réunion internationale était prévue le 1er mars 2014 en Italie pour trouver les voies et moyens d'aider la Libye à surmonter cette crise actuelle.

Pana 01/02/2014