28
Mer, Sep

Numérique en Afrique : le continent est prêt

Actualité
Typographie

A l'occasion de la seconde édition du Forum ministériel africain sur l'intégration des technologies de l'information et de la communication dans l'éducation et la formation, Tarek Chehidi s'est dit optimiste quant à la possibilité du continent africain d'entrer dans l'ère du numérique. Monsieur Tarek Chehidi est le chargé principal de développement de programmes du GeSCI (Global E-Schools and Communities Initiative).

Sur le thème 'Vers des sociétés du savoir inclusives en Afrique pour la mise en œuvre de l'Agenda 2063 pour l'Afrique et les Odd', ce Forum ministériel africain a commencé mercredi à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

Convaincu que l'entrée du continent dans l'ère du numérique était assez aisée, Monsieur Chehidi a tenu à souligner que 'Le problème, c'est quoi faire, comment le faire et comment ramener les bailleurs et les partenaires pour pouvoir le mettre en œuvre. Ce sont ces mécanismes qui sont très très critiques pour passer des politiques vers la mise en œuvre'.

Par ailleurs, le continent Africain aurait déjà joué un rôle pionnier en montrant la voie par la mise en exploitation du transfert électronique d'argent M-PESA au Kenya. Ce système de transaction financière est actuellement vulgarisé dans les pays d'Europe, d'Amérique et d'Asie.

Selon le chargé principal de développement de programmes du GeSCI, 'Ce n'est pas quelque chose de difficile. On a besoin d'infrastructures, d'outils et de programmes qui fédèrent les différentes parties prenantes sur un secteur bien déterminé, que ce soit l'éducation ou la santé'.

Des signes encourageants et précurseurs de l'entrée de l'Afrique dans l'ère du numérique existent. Il s'agit notamment de la démocratisation des smartphones et des ordinateurs.

Pour développer les compétences des élèves et des enseignants en technologies de l'information et de la communication afin d'être à même de répondre aux besoins du marché de l'emploi, la GeSCI a mis en place l'ADSI.

Il s'agit d'un cadre de développement de l'école numérique dénommé 'African Digitals Schools Initiative (ADSI)', mis en œuvre en Tanzanie, au Kenya et en Côte d'Ivoire.