AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Lun09012014

Last updateLun, 01 Sep 2014 4pm

Articles

Nigeria: Vers la tenue d'une conférence nationale

Conférence nationale au Nigeria: Le processus pour l'organisation pour la première conférence nationale au Nigeria lancé - Les démarches institutionnelles et pratiques pour la tenue de la conférence nationale au Nigeria ont officiellement démarré mardi avec le processus de désignation pour les délégués attendus. La conférence nationale, qui aura lieu à Abuja, la capitale fédérale, va durer trois mois.

D'après le secrétaire au gouvernement fédéral, Anyim Pius Anyim, la conférence pourra aborder tous les sujets à l'exception de l'indivisibilité et de l'indissolubilité  du Nigeria en tant que nation.

'Pour l'autorité qui a convoqué ces assises, le président Goodluck Jonathan, est préoccupé par l'unité non-négociable du Nigeria, a déclaré Anyim.

La désignation des délégués à la conférence a débuté jeudi et se poursuivra jusqu'au 20 février 2014.

Le président Jonathan va présider la cérémonie d'ouverture de la conférence immédiatement après la clôture des listes des délégués accrédités.

Anyim a déclaré aux journalistes à Abuja que la conférence nationale, va regrouper au total 492 délégués représentant les 27 groupes de parties prenantes.

Et sur le nombre total de 492, le président Jonathan va en désigner directement 181.

Les 181 seront désignés dans six catégories de parties prenantes, notamment la nomination du secrétariat pour diriger et gérer la tenue de la conférence. La direction de la conférence, notamment le président, le vice-président et le secrétaire, a indiqué Anyim, devront être des Nigérians 'dotés d'une intégrité irréprochable'.

Selon les détails de la conférence, publiés à Abuja, les décisions seront prises par consensus au cours de ces assises. Mais si le consensus n'est pas atteint, les décisions seront prises à la majorité de 75 pour cent.

La conférence nationale va prodiguer des conseils au gouvernement fédéral nigérian dans le domaine juridique, des procédures et options légales pour insérer les décisions et les conclusions de la conférence nationale dans la constitution et les lois du pays.

La composition de la conférence nationale indique que trois personnes vont représenter chacun des 36 Etats de la fédération et un pour le territoire de la capitale fédérale, Abuja, ce qui fait que les Etats fédéraux auront plus de délégués à la conférence.

La procédure de désignation sera fonction des 109 districts sénatoriaux du Nigeria, soit trois par Etat et un pour le territoire de la capitale fédérale. Mais le gouvernement veille à ce que parmi les trois délégués de chaque Etat figure au moins une femme.

Mais la procédure de désignation indique: 'là où le gouvernement de l'Etat peine à désigner sa délégation, le président s'y attellera à sa place'.

Pour les groupes socio-politiques/culturels et ethniques que comptent le pays, 15 délégués seront choisis dans chacune des six zones géopolitiques. La liste de 90 devrait, selon les principes directeurs  'refléter les diversités ethniques et religieuses' et sera établie par les 'parties prenantes'.

Le président Jonathan va désigner 37 véritables vétérans de la politique, dont un pour chacun des 36 Etats et pour le territoire de la capitale fédérale.

Vingt quatre délégués vont représenter les organisations de la société civile et vont être désignés par les parties prenantes afin de refléter le caractère national. Le gouvernement fédéral va, en outre, désigner 20 autres, dont six seront des femmes et six autres représentant le système judiciaire, six 'éminents' jeunes et modèles. Chaque désignation doit représenter les six zones géopolitiques.

Trente délégués vont représenter les corporations professionnelles du Nigeria, huit pour les Nigérians de la Diaspora, deux de chacun des cinq paris politiques présents à l'Assemblée nationale.

Il s'agit du Parti démocratique populaire au pouvoir (Peoples Democratic Party), du All Progressive Congress, du All Progressive Grand Alliance, de l'Accord and Labour.

Deux délégués devront être désignés par les patrons de presse (Nigerian Newspaper Proprietors Association), les éditeurs de presse au Nigeria (Nigerian Guild of Editors, l'organisaion des diffuseurs du Nigeria (Broadcast Organization of Nigeria), le syndicat des journalistes nigérians (Nigerian Union of Journalists et le secteur privé organisé (Organized Private Sector).

Les groupements de femmes vont désigner au total 24 déléguées parmi lesquelles les 12 du Conseil national des organisations féminines (National Council for Women Societies), six des associations de femmes opérant dans les marchés (Market Women Associations) et six autres que vont se partager la fédération internationale des femmes juristes (International Federation of Women Lawyers affiliées à la FIDA-Nigeria), l'association nationale des femmes journalistes et des femmes en affaires (National Association of women Journalists and Women In Business).

D'autres groupes d'intérêt qui seront représentés à la conférence sont les chefs traditionnels (un pour chacune des six zones géopolitiques plus un pour Abuja, 18 pour les militaires et les personnels de sécurité à la retraite, ce qui fait six pour l'armée, la police et l'agence nationale de sécurité et les services de renseignements).

Au total 24 délégués, reflétant la parité et l'équilibre géopolitique seront désignés, 12 qui sont issus des syndicats de travailleurs, le Nigerian Labour Congress et le Trade Union Congress.

L'Association nationale des étudiants nigérians et le Conseil national de la jeunesse vont envoyer chacun six délégués qui vont représenter les six zones géopolitiques.

Six autres désignations seront effectuées pour la conférence dont un pour les guides religieux musulmans, un pour les guides religieux chrétiens, un pour les personnes vivant avec un handicap, les anciens gouverneurs, le Forum des sénateurs du Nigeria, la Chambre des représentants, l'Association des anciens présidents de l'Assemblée nationale et les anciens présidents  des gouvernements locaux.

Chacune des six désignations de chaque groupe de parties prenantes doit représenter les six zones géopolitiques.

Les cinq Académies nationales auront un délégué, un respectivement pour les Sciences, l'Ingénierie, l'Education, les Lettres et les Sciences sociales.

Pana 31/01/2014