AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Mer04232014

Last updateMer, 23 Avr 2014 6pm

Back Information News Archives actualités africaines Actualités Afrique du Sud Dette: Obligations zambiennes envers le Brésil, l'Irak et la Chine

Dette: Obligations zambiennes envers le Brésil, l'Irak et la Chine

Service de la dette: Le gouvernement zambien soutient avoir rempli les obligations liées au service de sa dette - Le ministre zambien des Finances, Alexander Chikwanda, a déclaré que les affirmations de certaines franges de la société depuis quelques années selon lesquelles le gouvernement aurait manqué à ses obligations liées au service de la dette envers le Brésil, l'Irak et la Chine, sont fausses puisque n'étant basées sur aucune preuve tangible.

'La vérité est que les chiffres cités en public ne sont pas le résultat d'un défaut de paiement, mais d'accords bilatéraux spéciaux entre le gouvernement de la Zambie et les créanciers concernés, des accords qui ont été structurés dans le cadre de ce que l'on appelle le Procès Verbal agréé de 2005; la référence en matière d'allègement de la dette dans le cadre de l'Initiative pour les pays pauvres très endettés (PPTE)', a expliqué M. Chikwanda ce jeudi.

Selon lui, ces accords bilatéraux spéciaux passés avec le Brésil, l'Irak et la Chine, permettent la suspension des paiements dûs au titre du service de la dette durant la période de ces négociations bilatérales - en attendant la signature des accords d'allègement de la dette - et que les arriérés de paiement de la dette qui en découlent sont désignés sous l’appellation 'd'arriérés techniques'.

Afin d'éponger ces 'arriérés techniques' selon M. Chikwanda, le gouvernement zambien négocie avec les gouvernements du Brésil, de l'Irak et de la Chine en vue de signer des accords bilatéraux d'allègement de la dette.

'Les accords qui vont en découler vont stipuler le mode d'effacement de la dette dans le cadre de l'initiative PPTE. Ces trois créanciers bilatéraux sont les seuls qui n'ont pas encore effectué leur part d'allègement de la dette de la Zambie dans le cadre de l'initiative PPTE', a indiqué le ministre des Finances.

Il a également expliqué que puisque le gouvernement zambien n'avait pas encore signé d'accords d'allègement de sa dette avec le Brésil, l'Irak et la Chine, les obligations envers ces pays continueraient à être considérées comme des 'arriérés techniques' même si dans les faits, aucune somme d'argent ne devrait être payée par le gouvernement zambien.

'C'est à cause de ces dispositions que même si le gouvernement zambien accumule les arriérés techniques, ni le Brésil, l'Irak ou la Chine n'envoient de réclamations pour le remboursement de ces dettes. Sans réclamations pour le service de cette dette, on ne peut pas la rembourser; par conséquent, la Zambie n'est nullement en défaut de paiement', a souligné M. Chikwanda.

M. Chikwanda a révélé que les gouvernements de la Zambie et du Brésil ont accepté que la créance en souffrance de 67,1 millions de dollars due au Brésil soit traitée dans le cadre de cet accord bilatéral spécial.
 
Dans le cadre de cet accord, 80 pour cent de cette dette seront annulés, tandis que les 20 pour cent restants seront remboursés selon les termes de l'accord qui sera signé entre les deux parties. L'accord d'allègement de la dette entre la Zambie et le Brésil devrait être signé en décembre 2014.

La Zambie a également décidé avec le gouvernement de l'Irak de régler la dette en souffrance de 37 millions de dollars à travers le cadre d'annulation de la dette Club de Paris. Dans le cadre de cet accord, l'Irak va annuler 90 pour cent de la dette en souffrance, et les 10 pour cent restants seront remboursés selon les termes de l'accord signé entre les deux parties.

Concernant la dette due à la Chine, M. Chikwanda a déclaré qu'en 2011, la Chine dans le cadre d'un protocole d'accord, a accordé un allègement partiel de cette dernière en annulant un montant de 247 millions de Yuans, représentant 50 pour cent de la dette due.

Il a ajouté que la Zambie avait entamé des négociations avec la Chine sur l'annulation des 50 pour cent de dette restante. On espère que les négociations seront terminées d'ici la fin de cette année et qu'un accord d'allègement de la dette sera signé en 2015.

Le montant totale de la dette due à la Chine s'élevait à 19,2 millions de dollars américains à la fin de l'année 2012.

M. Chikwanda a également expliqué que le gouvernement était à jour concernant toutes ses obligations de dette extérieure et que les niveaux de la dette extérieure et intérieure restaient en dessous des seuils internationaux de 40 et 25 pour cent, respectivement.

Pana 31/01/2014