Verdict du procès Hissène Habré ce lundi à Dakar

Société
Typographie

Jugement Hissène Habré - Reconnu coupable de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et d'actes de torture pendant son règne de 1982 à 1990, Hissène Habré, ancien président du Tchad, a été condamné à la réclusion à perpétuité.

Le verdict du procès a été rendu par les Chambres africaines extraordinaires après un procès ayant duré trois mois de délibération qui avait commencé le 20 juillet 2015.

Avant d'être renversé par Idriss Déby Itno, l'actuel président du Tchad et de se réfugier au Sénégal en décembre 1990, l'accusé avait dirigé le Tchad pendant huit ans (1982-1990).

Suite à des plaintes déposées contre lui par des organisations tchadiennes de défense des droits de l'homme et d'associations des victimes de son régime, Hissène Habré avait été arrêté et inculpé en juillet 2013. Il avait, dans la foulée, été placé en détention provisoire pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et actes de torture.

Pour rappel, alors que les avocats de la défense de l'ancien Président avaient demandé la 'relaxe pure et simple', Monsieur Mbacké Fall, le procureur général, avait requis contre l'accusé la réclusion à perpétuité.

C'est donc la fin d'un procès historique et expérimental destiné à servir d'exemple en Afrique. Pour la première fois, un ancien chef d'Etat est traduit devant une juridiction d'un autre pays pour violations présumées des droits de l'homme. De quoi faire jurisprudence et marquer un tournant en matière de justice internationale sur le continent africain.

Un quart de siècle après sa chute, Hissène Habré connaît désormais le verdict que lui a été réservé par le tribunal spécial africain présidé par le magistrat burkinabè Gberdao Gustave Kam, assisté de juges sénégalais.