Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Lun12222014

Last updateLun, 22 Déc 2014 12pm

Back Accueil Afrique Ouest Actualités Agriculture: Réduire les pesticides et diversifier les cultures

Agriculture: Réduire les pesticides et diversifier les cultures

Le représentant de la FAO au Sénégal préconise l'amélioration de la qualité des sols - Le représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Sénégal, Vincent Martin, a souligné mercredi à Dakar, l'importance de la réduction des pesticides et la diversification des cultures dans les exploitations agricoles pour offrir aux petits agriculteurs la possibilité de disposer de sols de qualité.


'La diversification dans l’exploitation agricole et l’application de bonnes pratiques agricoles offrent aux petits agriculteurs des possibilités de reconstruction des capacités productives des sols, visant une amélioration des rendements des cultures', a-t-il dit lors de la réunion du comité régional de pilotage du projet EP/INT/606/GEF.

Cette réunion de deux jours regroupe sept pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal), les Etats-Unis et l’Italie, sur le thème : 'Réduction de la dépendance en polluants organiques persistants (POP) et autres produits agrochimiques dans les bassins des fleuves Sénégal et Niger à travers la gestion intégrée de la production, des déprédateurs et de la pollution'.

'Le gouvernement du Sénégal considère l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des productions agricoles comme l’un des domaines prioritaires du cadre de programmation par pays (CPP) sur la période 2013-2017, pour apporter une réponse à la faiblesse de la productivité de l’agriculture', a relevé M. Martin.

Pour sa part, Baïdy Bâ, directeur de cabinet du ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, a déclaré que 'mettre les agriculteurs dans des conditions favorisant l’application de bonnes pratiques agricoles, avec une réduction des risques liés aux pesticides, permet une bonne productivité et assure une alimentation de qualité sans risque d’intoxication aux pesticides pour les producteurs et les consommateurs'.

Ces dispositions permettent également de préserver 'de manière durable les ressources naturelles pour les besoins des générations futures', a-t-il dit, avant de relever les inquiétudes relatives à la présence de résidus de pesticides dans les produits consommés ou dans l’environnement.

'Cette présence (...) est inquiétante, puisque le lien entre leur utilisation et les effets sur la santé tels que les cancers, les perturbations endocriniennes, certaines maladies de la peau, est de plus en plus évident', a souligné M. Bâ qui souhaite que 'les utilisateurs professionnels soient sensibilisés à ces réalités'.

Il a rappelé l'importance de cette sensibilisation en soutenant que 'l’utilisateur de pesticides potentiellement dangereux présente des risques d’exposition des agricultures, du bétail et des consommateurs'.

Pana 30/01/2014