AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu09182014

Last updateJeu, 18 Sep 2014 9am

Back Information News Afrique Ouest Carence en iode dans l'espace UEMOA

Carence en iode dans l'espace UEMOA

1,8 million de nouveau-nés victimes de la carence en iode dans l'UEMOA - Un officiel sénégalais a relevé mercredi à Dakar, la faible consommation en iode dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), où 1,8 million de nouveau-nés sont exposés, tous les ans, aux effets néfastes de la carence en iode. 'Dans notre région, le pourcentage de ménages de l’espace UEMOA consommant du sel correctement iodé varie de 1% à 84% selon les pays', a dit Mamadou Diop, secrétaire général du ministère sénégalais de l’Industrie et des Mines.


M. Diop s'exprimait au cours d’une réunion de validation du guide de bonne pratique de production de sel iodé dans l’UEMOA, en présence des experts et des industriels de pays membres et différents acteurs dans l’utilisation du sel iodé.

La carence en iode, principale cause d’arriération mentale, peut être évitée par l’iodation du sel alimentaire à travers un procédé facile et peu coûteux, selon plusieurs participants à cette rencontre de trois jours.

Dans plusieurs pays du monde, et depuis une décennie, des efforts sont entrepris dans ce sens, en vue de réduire les risques liés à la carence en micronutriments dans les aliments et surtout la carence en iode, ont-ils fait remarquer.

Le commissaire de l’UEMOA en charge du Département du développement de l’entreprise, de l’énergie, des télécommunications et du tourisme, Guy Amédée Ajanohoun, a indiqué que 'les actions de la Commission ont porté sur l’élaboration d’une quinzaine de projets de normes portant sur les huiles alimentaires enrichies en vitamine A, le sel iodé, la farine de blé enrichie en fer et en acide folique'.

Il a rappelé également la sensibilisation des acteurs à l’importance des micronutriments dans l’alimentation. Ainsi la Commission de l’UEMOA a lancé le logotype 'ENRICHI', par le biais du consensus et de la formation des acteurs au contrôle de la qualité des aliments enrichis.

Pour M. Ajanohoun, la réunion de validation, à Dakar, permettra aux principaux partenaires de trouver un consensus sur le contenu d’un guide de bonnes pratiques de production et de distribution de sel iodé, qui sera la référence pour les professionnels de cette filière dans l’UEMOA.

Il a annoncé l’appui de la Commission de l’UEMOA en direction des huit Etats membres pour l’harmonisation de leurs pratiques de production et de distribution d’aliments enrichis, au profit des populations du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Niger.

'L’UEMOA va jouer sa partition avec la mise en œuvre de différentes recommandations attendues de cette rencontre d’experts venant divers pays de la sous-région', a ajouté le commissaire de l’UEMOA chargé du Département du développement de l’entreprise.

Pana 30/01/2014