26
Lun, Sep

Santé au Mali: taux de naissances drépanocytaires dans le pays

Santé
Typographie

Drépanocytose - A l'occasion de la journée africaine de lutte contre la drépanocytose l'Association malienne de lutte contre cette maladie annonce avoir enregistré dans le pays 12% de porteurs sains avec une moyenne de 5.000 à 6000 naissances drépanocytaires par an.

Maladie héréditaire de transmission autosomique récessive de l'hémoglobine (HbS), la drépanocytose est très courante en Afrique subsaharienne, aux Antilles, en Inde, au Moyen-Orient et dans le bassin méditerranéen particulièrement en Grèce et en Italie.

La drépanocytose se traduit chez l'enfant de 12-18 mois par un ictère, une pâleur, un gros foie et une grosse rate. Elle se caractérise surtout par des crises douloureuses abdominales et des douleurs des membres. Certains autres symptômes demeurent moins évocateurs tels que les infections respiratoires à répétition, les convulsions, le coma, les paralysies, l'insuffisance cardiaque, l'hématurie etc...

C'est la maladie génétique la plus répandue dans le monde, touchant 156 pays avec plus de 150 millions de porteurs sains de gène 'S', dont 10 à 20% en Afrique. Elle est héréditaire et transmise à la fois par le père et la mère.

Au Mali, c'est la région de Kayes qui détient le plus fort taux de prévalence avec 15,6% de malades alors que la région de Kidal dispose du plus faible taux avec 6,1% de cas.

L'Association malienne de lutte contre la drépanocytose qui se fixe pour objectif principal le plaidoyer, l'information, la sensibilisation et la communication à l'endroit des populations maliennes en vue d'un changement de comportement sur la maladie, est présente dans plusieurs régions du Mali.

Des antennes existent à Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et Kayes qui dispose d'un point de prise en charge.