25
Dim, Sep

Sommet France-Afrique à Bamako au Mali

Monde
Typographie

Le 17ème Sommet Afrique-France se tiendra à Bamako au Mali en janvier 2017. Pour cette occasion, en plus des chefs d'Etat et de gouvernement des différents pays participants, 2.500 à 3.000 délégués sont attendus dans la capitale malienne. Pour superviser les préparatifs du Sommet, une délégation française d'information conduite par l'ambassadeur Frédéric Clavier a séjourné au Mali avec pour mission de suivre tous les aspects techniques et logistiques.

Des questions relatives à l'hébergement des délégations, au transport, aux aspects sécuritaires et aux activités entourant le Sommet ont été particulièrement traitées.

A moins de dix mois de cette grande rencontre diplomatique, cette troisième mission française permettra au Mali et à la France, les deux pays engagés dans l'organisation de l'évènement, de mieux faire face à tous les points jugés 'critiques'.

L'interlocuteur principal de cette délégation française d'information est le CNOSAF (Comité national d'organisation du Sommet Afrique-France) auquel s'ajoute plusieurs autres autorités maliennes, ainsi que des partenaires techniques et logistiques.

La délégation française qui a profité de son passage dans la capitale maliene pour s'informer des disponibilités d'accueil en hébergement de haut standing du parc hôtelier, évaluer l'état du Centre International de Conférence de Bamako (CICB), rencontrer les opérateurs de téléphonie et les membres des commissions thématiques du CNOSAF.

L'ambassadeur Frédéric Clavier a dressé un bilan positif de sa mission tout en reconnaissant que nourrir et transporter 2.500 à 3.000 personnes représente un défi qu'il faut relever.

Concernant la sécurité du 17ème Sommet Afrique-France à Bamako, Monsieur Frédéric Clavier a déclaré que la question de la 'sécurité se pose de la même manière en Europe qu'elle se pose en Afrique ou qu'elle peut se poser dans d'autres régions du monde' avant d'ajouter 'Nous avons toutes les capacités à pouvoir réaliser un sommet dans de bonnes conditions pour que nos chefs d'État travaillent bien évidemment mais également assurer des évènements en parallèle. Il est prévu un évènement économique pour réfléchir ensemble à améliorer la croissance et le développement dans nos pays respectifs, un forum sur la jeunesse, un forum sur le genre également, des activités culturelles'.