28
Dim, Aoû

Algérie - UE : vers la révision de l'Accord d'association

Monde
Typographie

L'Accord d'association entre l'Algérie et l'Union Européenne est en vigueur depuis dix ans. Selon Madame Federica Mongherini, Haute représentante de l'Union européenne pour la politique extérieure et de sécurité, la révision de cet accord vise à évaluer son 'incidence économique et commerciale' en Algérie et dans l'espace communautaire Européen.

L'ouverture des discussions sur l'évaluation conjointe et objective de l'application de l'accord était sollicitée depuis plusieurs mois par la partie Algérienne qui avait fait accompagner sa demande d'un argumentaire de poids réalisé par un groupe de travail interministériel.

Dans le cadre du 'processus de réévaluation conjointe de fonctionnement de l'Accord d'association', Monsieur Marek Skolil, ambassadeur de l'Union Européenne en Algérie, avait fait part de la disponibilité de l'Institution Européenne en vue d'examiner l'ensemble des propositions de l'Algérie.

Dès le mois de mai prochain, une réunion devrait avoir lieu entre les deux parties à Alger. Par ailleurs, un autre round de négociations devrait avoir lieu dans le courant du deuxième semestre de 2016.

Destiné à favoriser l'instauration d'un dialogue ouvert et d'une collaboration globale incluant les dimensions politique, économie, sécuritaire, commerciale, financière, culturelle et humaine, l'accord d'association entre l'Algérie et l'Union Européenne n'a pas atteint les objectifs qu'en espérait le partenaire Algérien. Du moins c'est que conclut le groupe de travail interministériel.

Le constat a été établi que la position commerciale de l'Union Européenne n'a pas cessé de se renforcer au détriment de l'économie algérienne depuis que l'accord a été mis en application. Conséquence, le pays a été dans l'obligation de procéder à un gel unilatéral des concessions tarifaires accordées à l'Union Européenne comme le prévoyait l'accord de partenariat.