Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Sam12202014

Last updateSam, 20 Déc 2014 12pm

Back Accueil Afrique Ouest Actualités Afrique: Des sociétés inclusives contre les conflits

Afrique: Des sociétés inclusives contre les conflits

Sécurité: Mme Zuma exhorte les dirigeants africains à bâtir des sociétés inclusives pour mettre fin aux conflits - La présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Mme Nkosazana Dlamini Zuma, a exhorté les dirigeants politiques du continent à bâtir des sociétés tolérantes et inclusives pour mettre fin aux guerres civiles et autres conflits violents.


Dans son discours d'ouverture de la 24ème session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, à Addis-Abeba, la capitale de l'Ethiopie, Mme Zuma a rappelé aux leaders africains leur promesse faite en mai dernier, lors du sommet marquant le 50ème anniversaire de l'organisation continentale, 'd'oeuvrer sans relâche pour faire taire les armes d'ici à 2020'.

Selon elle, les dirigeants africains avaient également promis au continent qu'ils 'ne lègueront pas aux générations futures le fléau des guerres et des conflits'.

'Si nous voulons faire taire toutes les armes d'ici à 2020, nous devons construire des sociétés tolérantes et inclusives, gérer notre diversité, obtenir le pardon et la réconciliation ainsi que le respect des droits humains. Nous devons agir contre l'impunité en renforçant les pouvoirs de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, entre autres', a ajouté Mme Zuma.

Elle a estimé que le coût des guerres et des conflits internes est trop élevé en termes de destruction de vies humaines et de souffrances au détriment du développement du continent.

'Nous devons par conséquent continuer de créer des climats favorables à la paix et la stabilité, y compris des institutions de gouvernance démocratiques, efficaces et responsables, et à assurer le développement et une prospérité partagée', a-t-elle dit.

'Les priorités que nous nous fixons en tant que continent ne peuvent être réalisées sans des institutions fortes, une mobilisation des ressources, l'unité et la participation populaire', a affirmé la présidente de la Commission de l'UA.

A cette fin, elle a promis que la Commission va prendre au début de cette année des décisions difficiles pour améliorer son efficacités financières, conformément aux recommandations de la réunion de Bahir Dar, afin d'identifier et de renforcer les autres institutions essentielles à l'intégration africaine.

Pana 28/01/2014