27
Mar, Sep

Fièvre Lassa au Togo : deux cas au nord du pays

Santé
Typographie

Un communiqué du ministre de la Santé et de la protection sociale du Togo fait état de deux cas de fièvre à virus lassa à Mango dans la préfecture de l’Oti. Cette localité est située à environ 592 kilomètres au nord de la capitale togolaise, Lomé. Ce communiqué du ministre de la santé, le Pr. Mustafa Mijiyawa, intervient alors que le pays est encore en proie à une épidémie de méningite qui sévit depuis le début de l'année à Dankpen, Bassar et dans la Plaine de Mô.

Près d'une centaine de personnes présentant des signes de cette maladie auraient été placées sous étroite surveillance. Par ailleurs, des prélèvements effectués sur certaines personnes auraient été envoyés aux laboratoires de Nogoushi (à Accra au Ghana) et au Centre national de référence de Hambourg en Allemagne pour analyse.

Les premiers résultats de ces analyses confirmeraient deux cas identifiés il y a quelques jours déjà.

D'origine virale, la fièvre à virus lassa est assez proche de la fièvre Ebola et se transmet à l’homme par contact avec des aliments ou des articles ménagers contaminés par l’urine ou les excréments de rongeurs.

Avec un temps d'incubation de 6 à 21 jours, l'infection est asymptomatique dans environ 80 % des cas avec une apparition des premiers signes cliniques environ 6 jours après l’infection.

Les premiers symptômes de la fièvre à virus de Lassa chez l’homme sont : fièvre, maux de tête, maux de gorge, toux, nausées, vomissements, diarrhée, douleurs musculaires, douleurs thoraciques et saignements.

Les populations togolaises des zones affectées et à risque sont invitées à ne pas paniquer, à suivre les règles d’hygiène dans le cas de cette fièvre.

AfriqueJet