07
Mer, Déc

Téléphonie, réseaux optiques de câbles sous-marins en Afrique

Économie
Typographie

Alcatel-Lucent Submarine Networks (ASN), une filiale d'Alcatel-Lucent spécialisée dans les réseaux optiques de câbles sous-marins, s'apprête à déployer la seconde phase du système de câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) afin de répondre aux défis de connectivité sur le continent africain.

La phase 2 du système de câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) en Afrique représente une extension de 5 000 kilomètres. Elle est destinée à relier l'ile de Sao Tomé-et-Principe située dans le Golfe de Guinée, à l'Afrique du Sud.

Grâce à cette seconde phase, des services innovants tel que l'e-éducation, les applications de santé et bien d'autres technologies novatrices pourront s’appuyer sur un réseau haut-débit assez performant. Elle devrait en outre permettre la connexion de près de 200 millions de personnes.

Le système d'infrastructure d'Internet globale avait été été inauguré en décembre 2012. Dès le début du lancement de ce système, sept pays africains sur treize avaient s'y étaient connectés.

Sur une distance évaluée à près de 11 500 kilomètres, la première phase du système de câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) reliait Sao Tomé et Principe à la France en passant par le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Nigeria, le Bénin, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée, la Gambie, le Sénégal, la Mauritanie, Tenerife (Espagne) et le Portugal.

Avec le déploiement de la seconde phase ceux sont la Namibie, l'Angola, la République Démocratique du Congo, le Congo et l'Afrique du Sud qui seront reliés. Il est également prévue d'inclure une extension au Cameroun.

Alcatel-Lucent offre au système une connectivité basée sur sa technologie optique sous-marine à 100 gigabits par seconde (Gbit/s). De fait, à la fin de l'extension, Africa Coast to Europe (ACE) sera capable de proposer une connectivité de près de 12,8 Tbit/s. Les gains en terme de rapidité de livraison des services large bande sur le continent africain sera considérable.

Coordonné par la société française de télécommunications Orange, le consortium d'Africa Coast to Europe est composé de 19 opérateurs dont Benin ACE GIE, Cable Consortium of Liberia, Canalink, Côte d'Ivoire Telecom, Dolphin Telecom, Guinéenne de la Large Bande, Gambia Submarine Cable Company, International Mauritania Telecom, Orange Cameroun, Orange France, Orange Mali, Orange Niger, MEO, République du Cameroun, République de la Guinée Equatoriale, Sierra Leone Cable Limited (SALCAB), Sonatel, SPIN (Gabon) et STP Cabo.

AfriqueJet