26
Lun, Sep

Finances et rémunérations en Afrique de l’Ouest

Économie
Typographie

Le cabinet international de recrutement Morgan Philips Africa a dévoilé le résultat d'une de ses études dénommée 'rémunération de la fonction finance' en Afrique de l’Ouest sur les salaires payés aux cadres financiers des entreprises multinationales ou panafricaines.

Ménée au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Nigeria, au Sénégal et au Togo, l'enquête avait concernée plusieurs directeurs financiers d’entreprises opérant à l'internationale ou au niveau africain.

Elle procède à un classement selon lequel le Ghana et le Nigeria arriveraient en tête des rémunérations dans la fonction finance en Afrique de l’Ouest avec une importante différence des traitements pour les postes de directeur financier (de 4676 à 3673 euros), de chef comptable (de 2745 à 2406 euros), de contrôleur de gestion (de 3192 à 2407 euros), d’analyste financier (de 1900 à 1855 euros), d’auditeur interne (de 1582 à 1484 euros) et de comptable (de 1929 à 1368 euros).

La rareté des cadres au Ghana, les meilleures formations de base disponibles, la stabilité politique et économique, les découvertes et exploitation de pétrole et d’or ainsi que la stabilité politique et économique du pays expliqueraient le niveau élevé des salaires dans ce pays.

Comme le Ghana, ses pays voisins Ouest africains connaissent en ce moment une croissance impressionnante par rapport aux autres pays, ce qui explique en partie les raisons pour lesquelles l'enquête s'est focalisé sur la région.

AfriqueJet