23
Dim, Avr

Zone franc : les ministres de l'économie et des finances à Abidjan

Économie
Typographie

La situation économique de l'UEMOA et de la CEMAC au scanner - Développer la Zone franc. Telle est la quintessence de la réunion bi-annuelle des ministres de l'Economie et des Finances tenue à Abidjan. Dans son intervention, le ministre de l'Economie et des Finances de Côte d'Ivoire, Adama Koné, a expliqué que cette rencontre a précédé dans la journée du 12 avril, la réunion des Experts. Adama Koné a assuré que la Zone Franc constitue un espace monétaire, financier, économique et culturel qui fait la fierté de cet espace.

Selon lui, cette zone fournit un rare exemple de coopération institutionnalisée entre des pays de deux continents, unis par une histoire et une langue communes.

"La Zone Franc rassemble aujourd'hui la France et quinze États africains regroupés au sein de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) ainsi que l'Union des Comores", a précisé le ministre.

A l'en croire, les réunions semestrielles des Ministres des Finances constituent le cadre privilégié de concertation et de décision sur les grandes questions relatives à la situation économique de la Zone Franc, notamment celles liées à la gouvernance économique, moné- taire, financière ainsi qu'à la coopération et l'intégration économique entre ses membres.

A cela s'ajoute des sujets d'intérêt commun, notamment le renforcement du socle de la coopé- ration monétaire et la promotion des échanges commerciaux.

En prime le renforcement de la dynamique de l'intégration des marchés des capitaux de la Zone, afin d'impulser et d'améliorer collectivement et individuellement le développement dans les pays.

Et cela devra aboutir à l'adoption d'une feuille de route pour une exploitation efficiente. Cette réunion met aussi un point d'honneur à l'initiative du G20 dit Compact du G20 pour l'Afrique, en préparation.

Objectif : explorer les voies et moyens pour en tirer le meilleur profit. Président de la cérémonie, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a souhaité que les résultats des délibérations de ces réunions inspirent les politiques économiques, monétaires et financières des Etats et permettent d'assurer la stabilité des politiques macro-économiques et la cohérence des politiques budgétaires et surtout la solidité et la viabilité de la coopération.

Patriote