23
Dim, Avr

Diversification économique et chute des prix des matières premières

Économie
Typographie

Chute des prix des matières premières - La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) entend appuyer les pays membres de la sous-région dans la diversification de leurs économies, afin d'atténuer les effets de la crise occasionnée par la chute des prix des matières premières, a déclaré le vice-président de cette institution financière,  Armand Guy Zounguéré-Sokambi, cité mardi par la radio publique congolaise.

'Nous sommes saisis de l'effet du choc sur les matières premières. Nous sommes également persuadés que pour l'atténuer nous devons renforcer la politique de la banque dans la diversification économique. Nous devons aller vers les niches au niveau du service, au niveau du commerce et des marchandises pour voir comment accompagner les pays dans cette démarche de développement', a précisé M. Zounguéré-Sokambi, au terme du conseil d'administration de la BCEAC, qui vient de se tenir à Brazzaville.

Selon lui, la BDEAC est plus que jamais engagée auprès dess Etats-membres.

'Sous la direction du nouveau président, l'Equato-Guinéen, Fortuno Ofa Mbo Nchama, nous allons renforcer notre politique pour mobilier beaucoup plus de ressources', a-t-il ajouté.

Interrogé sur la situation financière de la BDEAC, il a affirmé que la banque se portait bien, grâce aux réformes engagées.

Dans la même optique, des formations de  renforcement de compétence du personnel de la banque seront organisées, a-t-il indiqué.

Selon le nouveau président de la banque, la situation économique des pays de la sous-région est un défi à relever. et pour ce faire, un plan stratégique 2017-2021 sera adopté dans les prochains jours.

'Je crois que nous ne devons plus nous engager dans des grands projets qui épuisent les ressources. Nous devons, plutôt, investir sur des projets qui permettent à nos Etats d'épargner leurs devises en termes d'importation. Nous devons aussi produire pour baisser le coût de ces importations', a souligné le nouveau président de la BDEAC.

Créée en 1975, la BDEAC, qui regroupe six Etats  - Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée-Equatoriale et Tchad - a, pour entre autres missions, de promouvoir le développement économique et social des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) via le financement des investissements nationaux et multinationaux intégrateurs.

La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale apporte aussi son concours aux Etats, organisations sous-régionales, institutions financières et aux opérateurs économiques pour la mobilisation des ressources financières et le financement des projets.

PanaPress 21/03/2017