23
Dim, Avr

Accords de partenariat économique Sao Tomé et Principe-Rwanda

Économie
Typographie

Sao Tomé et Principe et le Rwanda ont signé six accords sectoriels de partenariat économique dans les domaines des services aériens, du tourisme, du commerce agricole et de l'exemption de visas, a-t-on appris de source officielle, lundi, à Sao Tomé.

'Je suis sûr que ces accords marquent le début d'une nouvelle ère, qui sera couronnée de succès à toutes les étapes', a indiqué la ministre rwandaise des Affaires Etrangère et de la Coopération, Louise Mushikiwabo, peu après la signature des documents.

Quant à son homologue santoméen, Orbino Botelho, il s'est félicité de la signature des accords, en rappelant que 'ce n'est qu'en étant unis que de grands objectifs peuvent être atteints'.

La cheffe de la diplomatie rwandaise a relevé, à ce sujet, que les progrès enregistrés par son pays, ces derniers temps, ne sont que le résultat de la prise en compte par le Rwanda des facteurs tels que la population, la société et la réalité sociale et culturelle.

La signature de ces accords se passe trois mois après la visite qu'a affectuée le Premier ministre et chef du gouvernement santoméen, Patrice Trovoada, au Rwanda et deux mois après la dernière visite de  Mushikiwabo à Sao Tomé et Principe.

M. Trovoada a rencontré les hautes autorités du Rwanda, dont le Président Paul Kagamé, le chef du Gouvernement santoméen a exprimé, selon Mushikiwabo, la volonté de son pays à établir des accords de partenariat économique avec le Rwanda.

Le Président Kagamé a aussi exprimé cette volonté et il a été décidé que, rapidement, les deux pays devraient coopérer, partager les expériences et se soutenir mutuellement, créant ainsi une forte et solide plateforme de coopération bilatérale.

En janvier de cette année, les deux pays ont signé un accord général de coopération et ce fut le moment d'annoncer que l'accord qui avait été conclu pouvait aboutir à la libre circulation entre les deux Etats, renforçant, de ce fait, les relations de coopération bilatérale dans plusieurs domaines notamment, le tourisme, l'agriculture, les infrastructures, la santé et l'éducation.

Selon les clauses de cette coopération, le Rwanda enverrait plus de 100 chèvres qui s'accoupleront avec les espèces naturelles, en un processus qui permettrait d'améliorer et d'augmenter la qualité de la viande et du lait de chèvre dans l'archipel.

PanaPress 14/03/2017