05
Lun, Déc

Inflation économique et réserve extérieures en dévises au Nigeria

Économie
Typographie

L'indice des prix à la consommation au Nigeria aurait connu une augmentation de près de 17,9 pour cent sur l'année 2015 jusqu'en septembre 2016 alors qu'elle avait été de 17,6 pour cent au mois d'août. Cette annonce a été faite par le NBS, le Bureau national nigérian de la statistique, dans un rapport publié lundi à Abuja. Pour rappel, l'indice des prix à la consommation est une référence servant à mesurer l'inflation à travers le territoire national.

Dans cet indice, les prix de l'énergie et de ses produits dérivés sont ceux qui continuent à afficher les plus fortes hausses. Il serait est passé de 17,2 pour cent en août à 17,7 pour cent en septembre, soit une progression de +0,5 pour cent.

Dans le même temps, on apprend que les réserves extérieures du pays sont estimées à 24,21 milliards de dollars, soit leur plus bas niveau depuis 11 ans, selon les derniers chiffres de la CBN, la Banque Centrale du Nigeria. De ce fait, il s'avère qu'un montant limité de devises étrangères sera disponible sur le marché au comptant interbancaire du Nigeria renforçant les inquiétudes sur une nouvelle dépréciation du naira.

Les interventions quasi-quotidiennes de la Banque Centrale du Nigeria ces dernières semaines seraient à l'origine de cette tendance baissière des réserves extérieures avec comme conséquence une pénurie chronique de dollars.

Quant au Naira, la monnaie Nigériane, son taux de change a connu une chute vertigineuse jamais enregistrée, soit un dollar américain pour 365,25 naira sur le marché interbancaire le 18 août dernier. Le Naira s'est bien repris depuis.

L'épuisement rapide des réserves en devises peut également s'expliquer par la chute des prix du pétrole sur le marché mondial.