05
Lun, Déc

Filière bois Congo: un prêt de la Banque mondiale pour le secteur

Économie
Typographie

Dans le but de soutenir le Gouvernement du Congo dans ses actions d'amélioration de la contribution de la filière bois au budget de l’État, la Banque mondiale vient de consentir un prêt de 40 millions de dollars au pays.

Selon Monsieur Jean Mabi Muwmba, spécialiste en secteur public à la Banque Mondiale, ce financement permettra, entre autres, de réduire la dépendance de l'économie Congolaise à l'or noir. Il a fait cette déclaration à sa sortie d'une rencontre avec Madame Rosalie Matondo, la ministre congolaise de l’Économie forestière et du Développement durable.

Monsieur Jean Mabi Muwmba qui vient de terminer une visite à Brazzaville, a également précisé que 'le volet qui nous intéresse, c'est le volet recettes' dans le cadre des finances publiques (...). Il est question de diversifier les recettes, car le secteur forestier a un potentiel important. Malheureusement cette dernière décennie, sa contribution est devenue marginale au niveau du budget de l’État'.

Face à la chute brutale du prix du baril de pétrole, il paraît nécessaire de recueillir les actions prioritaires identifiées par le Ministère de l’Économie forestière et du Développement durable et le budget de l’État congolais dans sa globalité.

Aussi bien au Congo que dans d'autres pays pétroliers confrontés à la chute du prix des produits pétroliers, ces priorités sont plus ou moins similaires.

L'expert de la Banque mondiale a voulu souligner que l'option de la relance des recettes du bois est encore au stade des discussions, toutes les activités n'étant pas encore définies 'nous sommes en train de discuter avec les autorités congolaises pour pouvoir trouver un consensus sur les priorités qui vont être prises en charge par ce projet'.