25
Dim, Sep

Assurance et réassurance : seconde édition du Prix panafricain de journalisme

Économie
Typographie

Prix panafricain de journalisme en Assurance et Réassurance - Le Prix panafricain de journalisme en assurance et réassurance a été initié afin de récompenser les journalistes du continent qui se distinguent par leurs contributions pour l'avancement de la compréhension et la pratique de ce secteur.

La deuxième édition de ce prix institué par la compagnie Continental Reinsurance aura lieu en 2017 avec la participation des journalistes aussi bien anglophones que francophones couvrant le secteur de l'assurance et de la réassurance sur le continent africain.

Selon le Dr. Femi Oyetunji, directeur général de Continental Reinsurance, il est connu que le secteur de l'assurance et de la réassurance est à l'origine d'immenses opportunités en Afrique. C'est justement pour encourager les journalistes à développer leurs connaissances et leur expertise dans ce domaine que fut institué un Prix panafricain du journalisme.

Les organisateurs de l'édition 2017 de l'évènement ont initié trois catégories pour distinguer les journalistes :

- le prix du journalisme panafricain de l'année en ré/assurance
- le meilleur article d'analyse et commentaires consacré à l'industrie de la ré/assurance
- le meilleur reportage d'actualité sur le secteur de la ré/assurance.

La date limite pour le dépôt des dossiers et des articles auprès du comité du Prix a été fixé au 31 janvier 2017. Les œuvres présentées pour l'édition 2017 seront examinées par un jury international composé d'experts du secteur et d'universitaires spécialisés en journalisme.

Les membres de ce jury aura la lourde tâche d'évaluer le travail des journalistes ayant postulé en se basant sur la qualité de l'information et le degré de contribution à la sensibilisation au secteur des assurances en Afrique. C'est en avril 2017 que les heureux récipiendaires seront annoncés au grand public.

A l'occasion d'une cérémonie organisée le 21 avril dernier à Mahe aux Seychelles, Nike Popoola, journaliste nigériane, avait été consacrée lauréate (100 journalistes) de la première édition de ce Prix panafricain de journalisme en assurance et réassurance grâce à son article intitulé 'Guerre souterraine : les entreprises locales et étrangères en compétition pour le marché de la réassurance'.