30
Ven, Sep

Afrique de l'ouest : notation financière AA pour la CRRH-UEMOA

Économie
Typographie

ÉCONOMIE FINANCES - Bloomfield Investment, une agence de notation financière, vient d'attribuer la note AA sur le long terme avec une perspective stable à la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA).

Etablissement financier constitué sous forme de société anonyme avec un conseil d'administration, la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA) a pour mission de refinancer, au profit exclusif de ses banques actionnaires, les prêts au logement octroyés par ceux-ci à leur clientèle.

Elle a vu son capital passé de 5.832 millions de francs CFA à 7.125 millions de francs CFA au 30 juin 2016, réparti entre 53 actionnaires (3 institutions financières et 50 banques commerciales).

Mobiliser les ressources à l'aide d'émission de bons, d'obligations, de titres de créances négociables ou de valeurs mobilières de toute nature, solliciter des ressources auprès de bailleurs de fonds, telles sont les actions menées par la CRRH-UEMOA sur le marché financier régional ouest africain pour atteindre ses objectifs.

Selon une source boursière, la qualité de crédit élevée et de forts facteurs de protection expliqueraient l'attribution de cette note sur l'échelle régionale par l'agence Bloomfield Investment qui précise dans sa fiche de notation financière : 'les changements néfastes au niveau des affaires, des conditions économiques ou financières vont accroître les risques d'investissements, quoique de manière très peu significative'.

Pour octroyer cette note, des facteurs positifs ayant guidé l'agence Bloomfield Investment sont les suivants :

- un modèle de financement sécurisé générateur de revenus
- une amélioration du niveau d'activité qui reste toutefois en-deçà des objectifs
- le respect des normes prudentielles
- le renforcement de la gouvernance et de la gestion des risques
- le faible exposition au risque de crédit
- la flexibilité financière accrue et l'allègement des conditions de refinancement favorisant les demandes de refinancement par les banques actionnaires.

L'agence n'est cependant pas passé à côté des principaux facteurs négatifs qui sont :

- un environnement réglementaire et juridique limitant le développement du prêt hypothécaire
- un environnement sécuritaire fragile et versatile dans l'UEMOA
- la difficulté des bénéficiaires à se conformer en totalité aux exigences prudentielles de la CRRH-UEMOA.