03
Sam, Déc

Production de cannes à sucre au Congo en 2016

Économie
Typographie

Economie - Vincent Leroux, le directeur général-adjoint de la Société agricole de raffinage industriel du sucre du Congo (SARIS), a annoncé lors du lancement de la campagne que sa société tablait sur une production de 677.549 tonnes de cannes à sucre en cette année 2016.

Créée en 1991 après la privatisation de la Société Industrielle et Agricole du Niari (SIAN), la Société agricole de raffinage industriel du sucre du Congo est propriétaire d'une concession de 19.794 hectares sur laquelle sont plantés 12.000 hectares de cannes à sucre.

Avec comme activités principales la culture de la canne à sucre, la production de sucre blond et raffiné, la production de sucre morceaux, elle est basée dans le département de la Bouenza entre la ville de Pointe-Noire et la capitale congolaise Brazzaville.

La société dispose d'un usine avec une capacité de broyage de près de cinq mille tonnes de cannes par jour, équivalent à une production annuelle de près de 70.000 tonnes de sucre.

La campagne sucrière de l'année 2013 avait été l'occasion pour la SARIS de réaliser un record de production de 71.113 tonnes. A partir de l'année 2010 l'entreprise commença à commercialiser son sucre sous la marque 'Princesse Tatie'.

A noter que la plus grande partie du sucre produit est destinée au marché local Congolais, tandis que les excédents de production approvisionnent les marchés de l'Afrique centrale.

SARIS-Congo, unique sucrerie du Congo, est une filiale du groupe français SOMDIAA (Société d'organisation de management et de développement des industries alimentaires et agricoles) avec un capital de 223.172.251 euros soit 15,2 milliards de FCFA.