29
Jeu, Sep

Chemin de fer Cotonou - Niamey avec le Groupe Bolloré

Économie
Typographie

Boucle ferroviaire - Pour la réalisation du chemin de fer entre la capitale du Niger et celle du Bénin, les autorités Nigériennes ont tenu à exprimer leur confiance totale au Groupe Bolloré. L'annonce a été faite dans un communiqué publié mardi.

Selon le communiqué, 'Le Niger réaffirme que le Groupe Bolloré reste son seul partenaire crédible pour la réalisation du chemin de fer entre Cotonou et Niamey. Il dispose pour cela de tous les droits que lui confèrent les concessions de construction et d'exploitation dûment signées par l'Etat du Niger'.

Des négociations avaient eu lieu à Paris du 24 au 25 mai 2016 dernier entre une délégation Nigérienne et le groupement Geftarail et Africarail. Au retour de cette délégation, la partie Nigérienne a tenu à faire cette précision à la suite 'des publications et déclarations médiatiques du Groupement Geftarail et Africarail S.A. sur le projet de boucle ferroviaire et à l'assignation de l'Etat du Niger devant le tribunal arbitral de Paris par le même groupement'.

'Le but des négociations de Paris était de trouver un accord amiable pour mettre fin au protocole signé le 15 janvier 1999 par lequel quatre Etats avaient confié au groupement Geftarail la mission de mobiliser des ressources, de réaliser des études et de construire et exploiter certains tronçons de la grande boucle ferroviaire', a poursuivi le communiqué.

Toujours selon le communiqué Nigérien publié hier mardi, 'Geftarail n'a posé le moindre mètre de rail en quinze ans sur le territoire nigérien, ni sur les territoires des autres Etats signataires du protocole, aussi, l'Etat du Niger se félicite de la pose de 140 km de rail entre Niamey et Dosso par le Groupe Bolloré'.

Le projet de construction de rails reliant Niamey, capitale du Niger, avec Cotonou, est un projet majeur pour le Niger qui souhaite obtenir une porte d'accès vers la mer via la capitale béninoise qui dispose d'un grand port.

Il faudra la construction de près 574 kilomètres de rails pour relier ces deux capitales d'Afrique de l'Ouest. Cette ligne de chemin de fer constituera une partie de la 'boucle ferroviaire' reliant Abidjan en Côte d'Ivoire, à Cotonou, en passant par Ouagadougou au Burkina Faso et Niamey, soit un total 2 800 kilomètres.