29
Jeu, Sep

Assurances : prix panafricain de journalisme en assurance et réassurance

Économie
Typographie

Le Prix panafricain de journalisme en assurance et réassurance de l'année 2015 a été remis à la journaliste nigériane Nike Popoola lors d'une cérémonie organisée jeudi à Mahe, aux Seychelles. C'est grâce à son article ayant pour titre 'guerre souterraine : les entreprises locales et étrangères en compétition pour le marché de la réassurance' que Madame Nike Popoola a remporté la première édition de ce Prix.

Dans son article, l'auteur analyse et énumère les différents défis auxquels font face les compagnies africaines de réassurance pour obtenir une plus grande part de marché, tout ce-ci dans un contexte de concurrence face aux entreprises étrangères.

L'auteur explique également dans cet article qu'il est possible de booster le produit intérieur brut dans les pays africains en maintenant les primes sur les marchés locaux.

Dans les catégories du meilleur reportage d'actualité sur la (ré) assurance et du meilleur article d'analyse et commentaire sur le secteur de la (ré) assurance, deux autres prix ont été décernés respectivement aux journalistes Steve Mbogo du Kenya et Evans Boah-Mensah du Ghana.

Steve Mbogo doit son prix du meilleur reportage d'actualité sur la (ré) assurance grâce à un sujet consacré au développement de la micro-assurance.

C'est grâce à un article traitant de la croissance de l'assurance-vie dans les scenarii de risques que Evans Boah-Mensah doit son prix du meilleur article d'analyse et commentaire sur le secteur de la (ré) assurance.

Rappelons que ce prix panafricain de journalisme en assurance et réassurance a été crée en avril 2015 par Continental Reinsurance, la compagnie panafricaine de réassurance. L'objectif visé par Continental Reinsurance à travers la création de ce prix est de permettre l'amélioration et le développement de la diffusion d'informations concernant l'assurance et la réassurance en Afrique.

Il s'agit aussi d'encourager les journalistes à développer leurs connaissances et leurs compétences dans ce domaine, ainsi que de récompenser l'excellent travail accompli par les journalistes partout en Afrique.