AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Ven07252014

Last updateVen, 25 Juil 2014 2pm

Back Information News Afrique Centrale Actualités Afrique de l'Ouest Pour des élections sans violence au Nigeria

Pour des élections sans violence au Nigeria

La commission électorale, les Pays Bas et l'UA signent un protocole d'accord pour des élections sans violence au Nigeria - La Commission électorale nationale indépendante (Nigerian Independent National Electoral Commission, INEC) a procédé, jeudi, à la signature d'un protocole d'accord avec la Commission de l'Union africaine (CUA), les Pays-Bas et International Information Technology Developers Entrepreneurship Accelerator (IDEA) pour le déploiement d'outils de gestion des risques des élections (Election Risk Management, ERM) afin de veiller à ce que la violence soit complètement éradiquée des élections générales de 2015.

Les instruments ERM permettront à la Commission électorale nigériane d'identifier les probables causes de violence liée aux élections avant qu'elle ne survienne au niveau des différentes circonscriptions électorales tout en aidant à concevoir des mesures pour les éviter.

Intervenant lors de la cérémonie de signature qui s'est déroulée au siège de l'INEC à Abuja, l'ambassadeur des Pays-Bas au Nigeria, John Goffen dont le pays va financer le projet, a déclaré que l'ERM va offrir beaucoup de solutions à la violence électorale au Nigeria tout comme elle l'a fait au Kenya et en Bosnie-Herzégovine, où il a déjà été déployé.

M. Goffen a déclaré que les outils ERM permettront à l'INEC, entre autres, d'analyser, de prévenir et d'atténuer les risques élevés de violences liées aux élections.

Selon l'ambassadeur, 'Cela illustre l'importance que le gouvernement des Pays-Bas accorde aux élections générales de 2015 au Nigeria. Nous considérons le Nigeria comme un pays très important de cette partie du monde. Nous avons précédemment discuté de certaines modalités par lesquelles les Pays-Bas peuvent aider l'INEC à assurer une élection crédible, libre et sans violence. Je suis très heureux de vous annoncer que mon ministère a confirmé son soutien financier à la mise en œuvre de l'outil de gestion des risques des élections grâce à un partenariat trilatéral entre l'INEC, l'UA et IDEA international.

'Le Nigeria a connu par le passé une série de violence électorale, pendant et après les élections qui a affecté la confiance des citoyens sur la conduite des élections. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de prévenir d'autres incidents. La violence électorale ne doit pas mettre en péril la bonne organisation des prochaines élections au Nigeria conduites par l'INEC.

'IDEA international et l'outil de gestion des risques des élections (ERM) ont pour ambition de permettre à l'INEC et toutes les autres agences de sécurité et la société civile au Nigeria d'analyser, de prévenir et d'atténuer les risques élevés de violence électorale vu qu'elle a fait ses preuves dans des pays enclins à la violence électorale comme le Kenya et la Bosnie-Herzégovine. Je pense que la situation au Nigeria sera plus complexe avec ses nombreuses régions et son paysage politique'.

Lors de la signature du partenariat, au nom de l'UA, le directeur des Affaires politiques de la Commission, Kabeke Matlosa a déclaré que la position stratégique du Nigeria dans la Commission de l'Union africaine explique la décision de la Commission de collaborer avec l'INEC dans le déploiement des outils d'ERM.

M. Matlosa a déclaré : 'Notre engagement dans le projet est une démonstration que l'UA soutient l'INEC pour la tenue d'une élection crédible sans violence en 2015. Nous devons travailler sans relâche avec IDEA international pour veiller à ce que l'outil de gestion des risques de l'élection soit mis en œuvre dans ce pays avant 2015.

'L'intérêt que nous portons à ce projet s'explique parce que l'UA a reconnu au cours des années qu'autant les élections constituent un élément important de la démocratie dans notre continent, autant les élections sont également la cause de certaines crises. Par conséquent, il est nécessaire que nous unissions nos efforts pour résoudre les problèmes de la violence électorale en Afrique. Le déploiement des outils de ERM sera appuyé par les médiateurs de l'élection de l'UA et des observateurs dont le nombre sera renforcé avant les élections 2015».

Le président de l'INEC, le Pr Attahiru Jega a remercié, au préalable, l'UA et l'ambassade des Pays-Bas au Nigeria pour leur rôle qui a conduit au partenariat ayant abouti à la signature du protocole d'accord.

Le Pr Jega a déclaré que le nouveau protocole d'accord s'inscrit dans le cadre des efforts de la Commission à poursuivre l'amélioration de ses procédures pour la tenue d'une élection générale sans violence en 2015.

L'INEC a, également, révélé avoir formé environ 15 membres de son personnel pour s'assurer que le processus est bien compris par la Commission, et a ajouté qu'en plus de l'intégration de l'outil de gestion des risques dans son système déjà existant, elle va, également, organiser une série de restitutions au niveau du gouvernement fédéral et du gouvernement local.

Pana 04/04/2014