Industrialisation Maroc

Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé vendredi un prêt de 200 millions de dollars américains pour le financement de la première phase du Programme d'appui à l'accélération de l'industrialisation au Maroc (PAAIM I).

Selon un communiqué officiel transmis à la PANA, ce programme a pour objectif principal d'accélérer l'industrialisation du Maroc et de consolider les bases d'une croissance durable et partagée.

Améliorer l'environnement des affaires, dynamiser les exportations et soutenir le financement des activités industrielles qui encouragent l'entrepreneuriat féminin et le respect de l'environnement sont également des objectifs de ce programme.

Le PAAIM est en conformité avec deux des cinq grandes priorités de la BAD (dites Top 5), que sont 'Industrialiser l'Afrique' et 'Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique'.

Il vient aussi en soutien au Plan 2014-2020 d'accélération industrielle du Maroc qui vise à accentuer la diversification de l'économie à travers de nouvelles filières et grâce aux Petites et moyennes entreprises (PME) et aux secteurs exportateurs en particulier.

Ce Plan prévoit également d'accroître la part de l'industrie dans le Produit intérieur brut (PIB) de 14 à 23 points et de créer un demi-million d'emplois à l'horizon 2020.

'Ce programme va donner une nouvelle impulsion au mouvement d'industrialisation du Maroc, ce qui permettra au Royaume de renforcer encore plus son intégration dans les chaînes de valeur mondiales', a déclaré le directeur général de la BAD pour l'Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, lors du conseil d'administration chargé d'approuver le programme.

Il a souligné que le PAAIM qui aidera à impulser une nouvelle dynamique de croissance, créatrice d'emplois sur l'ensemble du territoire, est la première contribution concrète de la BAD dans la mise en œuvre de l'initiative du G20 'Compact with Africa'.

Le Conseil d'administration de la BAD avait approuvé, en mars dernier, le Document de stratégie-pays pour la période 2017-2021, qui expose le contexte et le cadre stratégique de l'action de la BAD au Maroc. Ainsi, elle articulera ses interventions à travers deux objectifs majeurs : promouvoir l'industrialisation verte en misant sur les PME et les secteurs exportateurs et améliorer les conditions de vie des Marocains par l'emploi, en particulier pour les jeunes, les femmes en zone rurale.

Le partenariat entre le royaume du Maroc et le Groupe de la BAD compte actuellement 32 opérations qui totalisent 2,3 milliards d'euros d'engagements dans les secteurs des transports, de l'énergie, de l'eau et assainissement et de l'agriculture. Les infrastructures concentrent à elles seules 84 pour cent du total.

PanaPress

  • Résultat premier tour des législatives au Congo

    Le parti au pouvoir vainqueur du premier tour des législatives - Le parti congolais du Travail (Pct-au pouvoir) a remporté le premier tour des élections législatives avec 70 sièges sur les 93 á pourvoir, a annoncé vendredi soir, à la radio publique, le ministre congolais de l'Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou.

  • Prix des hydrocarbures produits au Congo

    Les acteurs du secteur pétrolier réunis à Pointe-Noire, au sud du pays, ont constaté que les prix des hydrocarbures produits au Congo ont connu une légère baisse au cours du deuxième trimestre de cette année, annonce vendredi à Brazzaville, la radio publique congolaise.

  • Banque BDEAC: diversifier les économies des Etats Cemac

    La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac) s'est déclarée prête à accompagner les pays membres de la Cemac dans la diversification de leurs économies pour éviter que les prochains chocs pétroliers aient des incidences sur leur budget.

  • Télévision: vers la numérisation au Burundi

    Le gouvernement burundais a approuvé a adopté un projet de loi portant ratification d'un accord de crédit concessionnel d'un montant de 32,6 millions de dollars américains, contracté auprès d'EXIM BANK de Chine, pour la réalisation du projet de migration vers le numérique de la Radiodiffusion télévisuelle du Burundi, annonce un communiqué publié ce vendredi à Bujumbura.

  • Grand Prix de l'innovation 2017

    L'Egyptien Aly El-Shafei a obtenu le Grand Prix de l'innovation pour l'Afrique (PIA) de l'African Innovation Foundation (AIF) parmi les 10 nominés en lice, lors de la cérémonie de remise des prix de la sixième édition qui a eu lieu mardi à Accra, au Ghana.